Une coulée de boue qui tue…

Ischia sous la boue


Malheureusement, ce samedi 27 novembre 2022, un énorme glissement de terrain a eu lieu en Italie sur l’île d’Ischia, au large de Naples dû aux fortes pluies de ces derniers jours.

Les autorités ont demandé aux habitants de rester chez eux pour ne pas gêner les opérations de secours. Cela leur a permis de sauver deux personnes qui étaient à bord d’une voiture qui se dirigeait vers la mer à cause de torrents de boue. Au total, il y aurait une trentaine de familles qui seraient coincées chez elle sans eau ni électricité.

Sur l’île d’Ischia, nous pouvons trouver de nombreuses carcasses de voitures et de bus échouées sur les plages, des maisons ensevelies par la boue et de nombreux arbres arrachés. Un habitant a affirmé que le glissement de terrain venait du haut d’une colline et a tout emporté sur son passage. Sur internet, plusieurs vidéos sont accessibles où nous pouvons observer des images très impressionnantes et effarantes.


Les secours, qui sont à ce jour, débordés ont affirmé que le nombre de victimes reste inconnu, mais ils peuvent seulement affirmer pour l’instant qu’une femme a été retrouvée morte et une dizaine de personnes seraient portées disparues. La presse italienne a évoqué un nombre de treize blessés, mais cela reste très flou.
Les habitants, qui ont pu avoir des nouvelles de leurs proches, ont exprimé leur soulagement, mais il y a évidemment beaucoup d’inquiétude pour les familles des disparus.

Maylis Boye

Les élections de mi-mandat aux USA : une Amérique toujours divisée.

Les citoyens américains ont été appelés aux urnes le 8 novembre 2022 pour les élections de mi-mandat, appelées « midterms ».

Les résultats pourraient avoir un impact énorme sur l’orientation politique des USA pour les 2 années à venir.

Qu’est ce que les « midterms » ?

Ce sont les élections qui ont lieu tous les 4 ans, le premier mardi de novembre, soit 2 ans après l’élection présidentielle.

Elles consistent en un renouvellement complet de la Chambre des Représentants (435 sièges représentant les États américains proportionnellement à leur population, élus au suffrage universel pour 2 ans) et d’un tiers du Sénat (35 membres sur 100, soit 2 par état, élus au suffrage universel pour 6 ans).

Quel rôle joue ces 2 instances ?

Traditionnellement, ces élections sont rarement favorables au Président élu car cela permet de jouer un rôle de contre-pouvoir et éventuellement de provoquer un changement de majorité pour les 2 ans à venir.

La chambre des représentants vote le budget et les lois fédérales.

Le Sénat vote également les lois fédérales, ratifie les traités relatifs à l’économie, la sécurité, le budget, et nomme ou destitue certaines personnalités, son rôle est donc plus important.

Pourquoi ces élections sont-elles cruciales dans le système américain ?

Elles ont un effet direct sur la marge de manœuvre du Président Démocrate Joe Biden et de son gouvernement dans l’adoption et la continuité de son programme. Les enjeux sont donc colossaux dans le contexte actuel de crise mondiale, car si la majorité change de camp, la politique étrangère du Président démocrate Joe Biden pourrait évoluer. Les républicains étant plus isolationnistes, il pourrait y avoir des conséquences géopolitiques en Europe notamment sur l’aide accordée à l’Ukraine..

Des résultats mitigés :

Les démocrates conservent le contrôle du Sénat mais les républicains ont repris la Chambre des Représentants. Cette division du Congrès américain risque d’entraîner un pouvoir de blocage sur la politique que Joe Biden souhaitait mettre en place jusqu’aux prochaines élections présidentielles de 2024. Des résultats inquiétants pour l’Ukraine et l’Europe, même si la vague républicaine massive annoncée par Donald Trump, qui vient d’annoncer sa nouvelle candidature à la Présidence, n’a pas eu lieu.

Alba Rouvrai

À la Une

L’oiseau bleu change de cage.

Le jeudi 27 octobre, le milliardaire Elon Musk devient officiellement propriétaire du réseau social Twitter. Comment cela est arrivé ?

Il avait cette idée en tête depuis déjà longtemps, et c’est au printemps 2022 que Musk propose la somme de 44 milliards de dollars pour devenir propriétaire de la plateforme Twitter. Peu de temps après, il se retire pour réfléchir à cet achat, et au prix bien plus élevé que la vraie valeur de Twitter qu’il avait proposé. Cependant, les dirigeants de Twitter l’ont poussé à aller jusqu’au bout de l’achat : les avocats du réseau social ont poursuivi Musk pour forcer ce dernier à honorer son contrat. N’ayant pas le choix de dépenser ses 44 milliards sous peine de se retrouver dans un procès dont il finirait perdant, le milliardaire posta un tweet le soir du 28 octobre : « the bird is free », signifiant a tous que l’oiseau bleu, symbole du réseau, lui appartenait. « L’oiseau est libre », car en effet, selon lui, cette acquisition a été faite pour favoriser la liberté d’expression sur Twitter et « aider l’humanité ». Il est « important pour l’avenir de la civilisation d’avoir une place publique en ligne où une grande variété d’opinions peuvent débattre de façon saine, sans recourir à la violence », a-t-il écrit dans un message spécifiquement adressé aux marques, qui rapportent l’essentiel des revenus de Twitter.

Immédiatement après la signature, Musk s’est empressé de licencier les dirigeants du réseau et près de la moitié des employés. Ce licenciement de masse a entraîné même des erreurs ; les mails annonçant à l’employé qu’il était viré, ont licencié, par erreur, des employés non visés. De nombreux comptes Twitter suspendus se sont vus dé-bannis, comme celui de Kanye West récemment banni pour des propos antisémites. Le propriétaire de Tesla veut aussi dans le futur réactiver le compte de Donald Trump, reconnu très problématique.

De plus, Elon Musk avait modifié le système d’abonnement mensuel sur sa plateforme, disponible uniquement aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume-Unis et en Australie (mais accessible très facilement pour tous le monde grâce à des VPN) : Twitter Blue. L’abonnement permettait, pour 8$, d’avoir quelques fonctionnalités en plus tels que la certification Twitter, s’affichant comme une petite pastille bleue. Le problème c’est que les comptes certifiés officiellement par Twitter et les comptes abonnés à Twitter Blue on la même certification, et il est très facile de ne pas voir la différence entre les deux types de certification. Cette dernière nouveauté provoque sur le réseau un désastre complet, car des milliers de faux comptes de personnalités célèbres et d’entreprises certifiés se sont créés : pour exemple, un faux compte de Joe Biden à la pastille a tweeté : « ça me manque de bombarder les iraquiens », ou encore un faux compte du groupe pharmaceutique Eli Lilly lui aussi certifié qui a posté : « L’insuline est désormais gratuite », ce qui a eu pour conséquence de faire effondrer l’action du groupe de 16 milliards de dollars.

L’abonnement devrait aussi permettre à tout les utilisateurs le possédant de mettre leurs tweets en avant : si vous ouvrez Twitter, les premiers tweets à apparaitre seront ceux des comptes souscris à l’abonnement. La liberté d’expression sera donc pour tout le monde, mais prioritairement a ceux qui payent. La certification de Twitter Blue est depuis très peu suspendue et désactivé, à cause de la mêlée de faux comptes et de problèmes qu’a créé celle-ci.

Pour résumé, depuis l’acquisition de Twitter par Elon Musk, des changements continus ont lieu, car le milliardaire ne cesse de modifier la plateforme. Beaucoup de partenaires publicitaires menacent de mettre fin a leur affiliation, en raison de la direction que prend le réseau. Le réseau quant à lui, est retourné par les récents évènements, et régi par une liberté d’expression quasi-totale, ce qui ne présage pas forcément que des bonnes choses.

Alexandre Hélein

Source : https://www.lepoint.fr/monde/etats-unis-elon-musk-rachete-officiellement-twitter-28-10-2022-2495554_24.php

https://help.twitter.com/fr/using-twitter/twitter-blue

Rencontre entre Joe Biden et Xi Jinping : une première poignée de mains.

Ce lundi 14 novembre, les deux dirigeants américains et chinois se sont retrouvés et se sont serrés la main en marge du G20 dans un hôtel sur l’ile indonésienne de Bali, pour leur première rencontre depuis l’élection du président américain. Ils se connaissent depuis 2017, néanmoins ils se seraient entretenus seulement par téléphone ou vidéo à cinq reprises mais jamais en face-à-face.

Avant leur entretien tant attendu, les deux hommes se sont déclarés disposés au dialogue en dépit de leur rivalité, Joe Biden a confié à Xi Jinping qu’il espérait pouvoir éviter un « conflit » entre Pékin et Washington. Xi Jinping à déclaré à Joe Biden que Pékin et Washington doivent « trouver la bonne direction ». Le président de la Chine a également déclaré qu’il était disposé à un échange « sincère » avec Biden au sujet de certaines questions stratégiques. Leur entretien a duré trois heures et reposait sur fond de nombreux sujets de discorde y compris le refus chinois de condamner l’invasion russe de l’Ukraine, le commerce, les droits humains dans le Xinjiang ou encore la Corée du Nord. Cherchant à renouer le dialogue malgré les fortes tensions entre leurs deux pays concernant le statut de Taïwan.

Pourquoi Taïwan, cette ile volcanique de 35 00 km2, ce petit territoire de 23 millions d’habitants est devenu l’épicentre de la crise entre la Chine et les Etats-Unis ?

La Chine veut l’intégrer à la République populaire pour faire de celle-ci l’une de ses provinces. Toutefois, aujourd’hui, Taïwan est un pays distinct. Il n’est pas officiellement indépendant mais il possède tout de même un gouvernement : un président élu au suffrage universel, un ensemble de lois spécifiques. Ce petit pays est défendu par les Etats-Unis avec des accords militaires très étroits. Ainsi, la Chine et les Etats-Unis s’opposent par Taïwan.

Camille

Mort par balles.

Membre du groupe Migos, le rappeur Takeoff est mort tué par balle, à Houston, au Texas, le 1er novembre dernier.

Ce dernier participait à une partie de dés lors d’une fête privée dans un bowling de Houston avec son oncle le rappeur Quavo aussi membre du groupe Migos. C’est dans le courant de la soirée qu’il va mourir d’après son label d’un balle perdue même si d’autres sources parlent plutôt d’une dispute ayant mal tournée suite aux résultats de la partie de dés. Une enquête est toujours en cours pour élucider les raisons de sa mort .

Les funérailles du rappeur Takeoff, de son vrai nom Kirsnick Khari Ball, se sont tenues le vendredi 11 novembre 2022 dans sa ville natale d’Atlanta (Géorgie, États-Unis) dans un stade d’une capacité de 20 000 personnes. De nombreuses célébrités on été invitées telles que Drake ou encore Justin Bieber qui ont rendu hommage à travers une chanson et un discours pour Takeoff.

Sa mort est loin d’être un cas à part ce n’est malheureusement pas la première fois qu’un rappeur est tué par balles aux Etats Unis. En effet ces derniers années on peut compter XXX Tentacion, Pop Smoke, Nipsey Hussle, Young Dolph et, bien sûr, moins récemment, Notorious B.I.G. et Tupac. Elle renvoie aussi sur un problème plus global que sont les armes à feux aux Etats-Unis. Rien que cette année on compte déjà 17 000 morts par balles et on en comptait 45 010 en 2021.

La disparition de Takeoff ne fera que relancer un fois de plus le débat sur la violence par armes à feu aux Etats-Unis .

Paul Raynaud-Loyce

sources:https://www.tf1info.fr/culture/mort-de-takeoff-ex-membre-du-groupe-de-rap-migos-une-simple-partie-de-des-a-l-origine-du-drame-2237635.html

https://www.linternaute.com/musique/biographie/2674650-mort-de-takeoff-apres-le-deces-du-rappeur-des-funerailles-publiques/

ainsi que BRUT

À la Une

COP 27 : des paroles, mais peu d’actes.

La COP 27 s’est ouverte dimanche 6 novembre à  Charm el-Cheikh, en Égypte. A l’heure où la lutte concernant le changement climatique est plus urgente que jamais, près d’une centaine de chefs d’État et de gouvernements seront en Égypte pour faire le point sur la trajectoire des États pour respecter les objectifs de l’accord de Paris, qui visent à limiter le réchauffement climatique à un niveau bien inférieur à 2°C, par rapport au niveau préindustriel.

Le combat pour le climat est une « question de vie ou de mort, pour notre sécurité aujourd’hui et pour notre survie demain« , insistait récemment le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres. Alors que va débuter la Coupe du monde au Qatar le 20 novembre et que ses émissions de CO2 dépasseront 18 tonnes, de nombreux mouvements éclosent pour demander des actes significatifs de la part de nos dirigeants, comme Just Stop Oil, un mouvement de désobéissance civile qui s’en prend symboliquement aux oeuvres d’art. Serait-il temps d’agir pour nos gouvernements ?

Après avoir fait planer le doute pendant une semaine, le nouveau Premier ministre britannique Rishi Sunak s’est finalement rendu à la COP 27. Son hésitation en dit long sur la place que son gouvernement accorde à l’écologie. Emmanuel Macron, lui, a défendu son bilan en matière environnementale alors que l’Etat s’est fait condamner à deux reprises pour inaction climatique. Le président du Kenya William Ruto a appelé à reconnaître « le cauchemar » subi par des millions d’Africains à cause du réchauffement climatique.

Comme d’habitude, les pays riches et pollueurs ne font pas d’effort pour atténuer le changement climatique pendant que les pays les plus pauvres et beaucoup moins pollueurs n’ont pas les moyens de lutter directement contre le dérèglement du climat. Contradictoire, pour une COP 27 dont l’enjeu principal est d’aider les plus vulnérables.

Aliosha Laruell

ONU, France Inter, Libération, France Info

La femme de trop.

Le 17 septembre dernier en Iran Mahsa Amini qui était venue à Téhéran avec sa famille, se fait arrêter par la police des mœurs car elle portait mal son hijab. Elle meurt à l’hôpital trois jours après son arrestation.

Après son arrestation par la police des mœurs (police religieuse composé d’hommes et de femmes qui sont chargés de circuler dans la ville pour faire respecter les lois islamiques liées aux femmes ) elle est emmenée dans un centre de détention ce qui est malheureusement très courant dans la vie des femmes en Iran. Habituellement, les femmes emmenées sont soumises à une réprimande ou encore a une amende pour non-respect de la loi. Ce ne fut pas le cas de Mahsa Amini qui tombe dans le coma après son entrée dans le centre de détention. Le rapport officiel dit qu’elle aurait succombée à une crise cardiaque suite a un problème de santé non diagnostiqué. Mais selon les témoignages des femmes qui étaient au centre de détention en même temps que Mahsa, elle aurait été violemment battue et serait morte suite à ses blessures.

Après la mort de Mahsa Amini, son histoire et sa photo ont circulé dans tout le pays. Cela a entrainé de nombreuses protestations dans le pays et de nombreuses manifestations ont commencé à naitre. Elles sont différentes des précédentes, car les manifestants remettent en cause directement le gouvernement en le désignant coupable de la mort de la jeune femme. De plus, elles ne font que prendre le l’ampleur. Elles ont lieu dans 80 villes du pays et on évaluerait le nombre de manifestants à des centaines de milliers d’Iraniens qui protestent contre le régime mis en place. Ces manifestations durent maintenant depuis 7 semaines sans relâche en dépit d’une très grande répression qui s’accentue et le début du procès des personnes arrêtées. Mais on compte à peu près 260 morts et des milliers de blessés. Il y a aussi de nombreux journalistes arrêtés alors qu’ils n’étaient là que pour rapporter les faits.

On voit désormais des femmes d’autres pays se couper les cheveux pour montrer un soutien aux femmes iraniennes. Cette situation touche le monde entier car elle remet en cause le droit des femmes.

Source : https://www.ledevoir.com/monde/moyen-orient/759167/moyen-orient-que-se-passe-t-il-en-iran

https://www.noovomoi.ca/vivre/bien-etre/situation-femmes-iran.html

https://www.noovomoi.ca/vivre/bien-etre/situation-femmes-iran.html

Source : https://www.ledevoir.com/monde/moyen-orient/759167/moyen-orient-que-se-passe-t-il-en-iran

https://www.noovomoi.ca/vivre/bien-etre/situation-femmes-iran.html

Manuela et Louna

Lola.

Elle a été retrouvée morte dans une valise à Paris. Elle s’appelle Lola. Ce vendredi 14 octobre elle n’est pas rentrée à la maison après les cours. Très vite, sa mère signale sa disparition à la police, tandis que son père, gardien de l’immeuble, vérifie les images de vidéosurveillance. En visionnant l’enregistrement de l’immeuble le père de Lola constate qu’elle est bien rentrée à la maison vers 15 h. Elle était accompagnée d’une jeune femme âgée d’une vingtaine d’années que la famille ne connaissait pas.

Quelques heures après le corps sans vie de la jeune collégienne est signalé par un SDF âgé de 42 ans à la police, dans la cour intérieure d’un immeuble où réside la famille de Lola. Suite à cela une femme nommée Dhabia B., soupçonnée d’être la principale suspecte, a été interpellée à l’aube samedi à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine. La suspecte souffrant de troubles mentaux accompagnait une écolière nommée Lola. Le suspect a été inculpé de « meurtre sur mineur de moins de 15 ans avec acte de torture et de brutalité » et de « viol sur mineur ». Agé de 43 ans, l’homme qui sera également présenté dans la journée au juge, est soupçonné d’avoir hébergé la suspecte et conduit un véhicule dans lequel elle se trouvait. Dhabia B. aurait reconnu les faits du meurtre lors de sa garde à vue avant de se rétracter. Dhabia aurait imposé à Lola de se doucher avant de l’agresser sexuellement, elle a ensuite avoué l’avoir tué et caché dans la valise.

Si elle est pour l’instant considérée comme en pleine possession de ses moyens, Dhabia B. doit se soumettre à des expertises psychiatriques dans les prochains jours. Lola a été retrouvée pieds et poings liés ouverte au niveau de la gorge. Une série de chiffres a été trouvée sur les pieds de la jeune fille selon l’enquête. L’autopsie pratiquée samedi a permis de déterminer que Lola était morte asphyxiée. Dhabia B. aurait croisé Lola vendredi après-midi et l’aurait emmenée dans l’appartement de sa sœur : « Elle raconte avoir croisé Lola vendredi après-midi et l’avoir entraînée jusqu’à l’appartement de sa sœur. Elle aurait alors intimé l’ordre à la collégienne de se doucher avant de lui imposer des attouchements sexuels ainsi qu’un acte buccal sur ses parties intimes. Puis elle lui aurait infligé des sévices d’une violence inouïe au cours desquels Lola serait décédée ».

Dans ce quartier du 19e arrondissement, c’est le choc. Beaucoup d’habitants étaient en larmes et n’en revenaient pas. Renée habite à deux pas de la scène du crime. « C’est peu rassurant pour la suite. C’est une histoire de fou, parce que moi j’ai des petits-enfants justement », dit-elle nerveusement. « Je ne pensais pas que ça pouvait arriver tout près d’ici. Surtout un meurtre de cette façon-là, en plus une gamine ! »

Des fleurs et des lettres de soutien ont été déposées au pied de l’immeuble. Une cellule psychologique est ouverte pour les élèves et les personnels du collège de Lola.

Late Lionel.

https://www.lepoint.fr/justice/mort-de-lola-ce-que-l-on-sait-de-la-principale-suspecte-dahbia-b-17-10-2022-2494029_2386.php#11

https://www.tf1info.fr/justice-faits-divers/meurtre-de-lola-quel-est-le-vrai-visage-de-la-suspecte-2236376.html

https://www.europe1.fr/faits-divers/ce-que-lon-sait-de-la-mort-de-lola-dont-le-corps-a-ete-decouvert-dans-une-valise-4141125

https://www.closermag.fr/vecu/faits-divers/lola-12-ans-retrouvee-morte-dans-une-valise-une-infame-vengeance-de-la-suspecte-contre-sa-maman-1660319

https://www.lejdd.fr/Societe/meurtre-de-lola-voici-ce-qua-dit-la-principale-suspecte-aux-enqueteurs-4141532

https://www.liberation.fr/societe/hommage-a-lola-a-fouquereuil-des-quidams-ordinaires-ont-pleure-20221021_ZVCWWUCCMFC7XPPLC42HN2ABX4

Bain de foule monstrueux.

Ce samedi 29 octobre, lors des célébrations d’Halloween, au moins 153 personnes sont mortes et environ 134 autres personnes ont été blessées dans une bousculade à Séoul, la capitale sud-coréenne. Un grand nombre d’individus, environ 100 000 personnes, selon les estimations des médias, se seraient rassemblées à l’occasion de la fête d’Halloween et auraient été entrainées dans un mouvement de foule et seraient tombées les uns sur les autres dans une rue étroite de 4 mètres de large sur 40 mètres de long. Les victimes de ce dramatique événement venaient de nombreux pays comme l’Australie, la Chine, le Japon, le Vietnam, les Etats-Unis ou encore la France. Le Quai d’Orsay a annoncé qu’un Français a été tué et deux ont été blessés dans cette tragédie. Malheureusement, le bilan ne cesse de s’alourdir. Sans oublier les 2 642 personnes portées disparues dont les autorités de Séoul ont fait état.

Ce dramatique accident a fait réagir beaucoup de politiciens dans le monde, tels que le président de la République française, Emmanuel Macron, qui a exprimé samedi soir, sur Twitter : « une pensée émue pour les habitants de Séoul et pour l’ensemble du peuple [sud-]Coréen », sa première ministre, Elisabeth Borne, a fait de même en faisant part de « sa très vive émotion suite au terrible drame qui touche Séoul » dans un tweet. Le président des Etats-Unis, Joe Biden a exprimé ses condoléances à Séoul en affirmant dans un communiqué : « Nous pleurons avec le peuple de la République de Corée et adressons nos vœux de prompt rétablissement à tous ceux qui ont été blessés », puis a ajouté que les Etats-Unis « se tiennent au côté de la Corée du Sud pendant cette période tragique ». De son côté, le Premier ministre du Japon, Fumio Kishida a déclaré : « Je suis terriblement choqué et profondément attristé [par cet accident] qui a pris trop de vies précieuses, y compris celles de jeunes gens qui avaient l’avenir devant eux ». Dans un message adressé au président sud-coréen, le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping a aussi présenté ses « profondes condoléances ». Dimanche matin, le pape François, à l’issue de sa prière de l’Angélus sur la place Saint-Pierre, a demandé aux fidèles de prier « pour les si nombreuses personnes, en particulier les jeunes, qui sont morts la nuit dernière à Séoul, conséquence tragique de l’entassement soudain de la foule ».

Cet événement nous rappelle plusieurs phénomènes passés comme la bousculade à La Mecque qui a tué près de 400 personnes. Quatre ans plus tard, en Allemagne à l’occasion de la Love Parade, un drame similaire a eu lieu et a causé la mort de 19 personnes.  

Le principal paramètre qui précipite une catastrophe de ce genre est l’encombrement, c’est-à-dire le nombre de personnes rassemblées en excédent par rapport à un secteur donné :

-A partir de 6 individus par mètre carré, la situation devient déplaisante.

-A 8,9 ou 10 les personnes s’écrasent entre elles et ne peuvent plus respirer, le niveau de compression est atteint.

Que pouvons-nous conseiller aux personnes qui viendraient à être pris au piège ?

Il faut conserver son oxygène : c’est-à-dire ne pas crier mais respirer normalement. Il faut aussi éviter la compression en rabattant ses avants bras sur sa poitrine, ainsi on peut protéger sa cage thoracique. Il est crucial de ne pas tomber mais de garder son équilibre, puisque si on est à terre, il y a un risque d’empilement. Nous pouvons parler d’effet domino, une fois que l’on est à terre, il devient impossible de se relever puisque les autres personnes vous tombent dessus.

Camille et Inès

Sources :

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/10/29/coree-du-sud-a-seoul-des-dizaines-de-personnes-en-arret-cardiaque-lors-des-celebrations-de-halloween_6147876_3210.html#:~:text=Au%20moins%20153%20personnes%20sont,dimanche%20en%20fin%20de%20matin%C3%A9e.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/coree-du-sud-des-dizaines-de-personnes-en-arret-cardiaque-aux-celebrations-de-halloween-a-seoul-1667062359

https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/bousculade-mortelle-a-seoul-il-faut-sensibiliser-aux-dangers-de-la-foule-comme-on-le-fait-de-la-noyade-ou-de-la-route_167392

Le réchauffement climatique : réalité ou paranoïa ?

Nous avons presque tous apprécié « l’été » dont nous avons profité ces derniers jours. Une température de 24 degrés à Paris fin octobre juste pour les vacances. Pourtant, tout le monde s’inquiète d’une telle chaleur. Est-ce réellement anormal ?

Consultons l’historique des températures relevées à Montsouris, au sud de Paris. Les relevés ont ici commencé en 1900.

Qu’observe-t-on ? Cette année est en effet plus chaude que la moyenne, mais c’est loin d’être la seule.

Récemment, on constate déjà des octobre chauds : 2014, 2017, 2018. Cela est totalement cohérent avec la période où la concentration en gaz à effet de serre est élevée. Mais que penser de 1969 ou bien de 1921 ? Il est bien trop difficile de démontrer le réchauffement climatique en se basant seulement sur notre mois d’octobre.

En revanche, ce graphique nous montre une tendance nette : depuis le milieu des années 1980, les mois d’octobre sont globalement plus chauds qu’au début du siècle.

Un autre indice nous inquiète : c’est le nombre de jours dans l’année où la température est au-dessus des moyennes habituelles. Chaque année nous battons de nouveaux records de hausse des températures.

Mais peut-être que ce phénomène est spécifique à la France ? Pour en être sûr, les scientifiques calculent une température moyenne mondiale que nous pouvons voir ici grâce à une courbe. La forme parle d’elle-même. Il y a clairement une tendance à la hausse.

Notre mois d’octobre ne peut pas à lui seul être attribué au réchauffement climatique.
Cependant, des tendances à la hausse sont nettement établies ces dernières années. Les conséquences de ce réchauffement inquiètent fortement les scientifiques.

Source :

https://www.infoclimat.fr/climatologie/globale/mois-d-octobre/paris-montsouris/07156.html

https://www.ecologie.gouv.fr/impacts-du-changement-climatique-atmosphere-temperatures-et-precipitations

Clémence Dengeville