Les élections de mi-mandat aux USA : une Amérique toujours divisée.

Les citoyens américains ont été appelés aux urnes le 8 novembre 2022 pour les élections de mi-mandat, appelées « midterms ».

Les résultats pourraient avoir un impact énorme sur l’orientation politique des USA pour les 2 années à venir.

Qu’est ce que les « midterms » ?

Ce sont les élections qui ont lieu tous les 4 ans, le premier mardi de novembre, soit 2 ans après l’élection présidentielle.

Elles consistent en un renouvellement complet de la Chambre des Représentants (435 sièges représentant les États américains proportionnellement à leur population, élus au suffrage universel pour 2 ans) et d’un tiers du Sénat (35 membres sur 100, soit 2 par état, élus au suffrage universel pour 6 ans).

Quel rôle joue ces 2 instances ?

Traditionnellement, ces élections sont rarement favorables au Président élu car cela permet de jouer un rôle de contre-pouvoir et éventuellement de provoquer un changement de majorité pour les 2 ans à venir.

La chambre des représentants vote le budget et les lois fédérales.

Le Sénat vote également les lois fédérales, ratifie les traités relatifs à l’économie, la sécurité, le budget, et nomme ou destitue certaines personnalités, son rôle est donc plus important.

Pourquoi ces élections sont-elles cruciales dans le système américain ?

Elles ont un effet direct sur la marge de manœuvre du Président Démocrate Joe Biden et de son gouvernement dans l’adoption et la continuité de son programme. Les enjeux sont donc colossaux dans le contexte actuel de crise mondiale, car si la majorité change de camp, la politique étrangère du Président démocrate Joe Biden pourrait évoluer. Les républicains étant plus isolationnistes, il pourrait y avoir des conséquences géopolitiques en Europe notamment sur l’aide accordée à l’Ukraine..

Des résultats mitigés :

Les démocrates conservent le contrôle du Sénat mais les républicains ont repris la Chambre des Représentants. Cette division du Congrès américain risque d’entraîner un pouvoir de blocage sur la politique que Joe Biden souhaitait mettre en place jusqu’aux prochaines élections présidentielles de 2024. Des résultats inquiétants pour l’Ukraine et l’Europe, même si la vague républicaine massive annoncée par Donald Trump, qui vient d’annoncer sa nouvelle candidature à la Présidence, n’a pas eu lieu.

Alba Rouvrai

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s