Future neige au pays de l’or noir.

Créés en 1986, les jeux asiatiques d’hiver, similaires aux JO d’hiver, sont une compétition de multi-sports d’hiver. Les premiers jeux asiatiques d’hiver ont eu lieu à Sapporo, au Japon .

Cette même ville avait déjà accueilli les JO d’hiver de 1972, ainsi que les derniers en 2017.

Après 12 ans d’abstention, en raison d’un manque de candidats, le pays choisi fait énormément débat : l’Arabie-Saoudite ! Malgré son manque de popularité, cette compétition fait donc l’objet d’une polémique qui lui apporte aujourd’hui un certain relief.

Les sports d’hiver dans le désert…

Fort de ses pétro-dollars, l’Arabie Saoudite prévoit déjà des projet de construction d’une ville futuriste nommée Neom. Malgré les températures inférieures à zéro dans cette zone du nord ouest du pays, désert et neige ne se sont jamais conjugués. En plus d’un coût d’installation d’infrastructures de plus de 500 milliard de dollars, il y a d’énormes enjeux écologiques en cause. Pouvons nous réellement penser à l’installation d’une ville « zéro carbone » lorsque le pays qui l’héberge est l’un des premiers pays exportateurs mondiaux de pétrole ?

Pour l’OCA (Conseil Olympique d’Asie) il n’y a aucun doute. En effet, selon ses dires : « Les déserts et les montagnes d’Arabie Saoudite seront bientôt un terrain de jeu pour les sports d’hiver » Tous les débats ou les moindres questions écologiques et éthiques ont été occultés lors de son vote d’attribution.

Certains objecteront que ce conseil justifie son choix au motif que l’Arabie Saoudite essaye de diversifier son économie très dépendante du pétrole, ou encore afin de redorer son image au regard des nombreuses polémiques liées à de nombreuses violations des droits de l’homme.

La neige apporterait ainsi une blancheur au pays de l’or noir.

Après les derniers JO d’hiver en Chine et sans neige, la prochaine coupe du Monde de football au Qatar dans des stades climatisés, nous sommes montés d’un cran avec cette attribution. L’urgence climatique dont nous subissons les effets de plus en plus graves est une fois de plus totalement occultée.

Jusqu’où irons nous ? Allons nous continuer à fermer les yeux pour continuer à mettre en péril notre planète et sa population ?

L’argent qui est la principale raison de ce choix, serait-il devenu notre unique valeur ?

Sources :

-Texte : Libération, Wikipédia, Info Durable, Les Echos,

-Image : Pixabay

Julie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s