L’actualité de la semaine en quelques lignes.

Il y a maintenant plus de huit mois, Vladimir Poutine lançait l’invasion de l’Ukraine en violant son intégrité territoriale. Alors que la 34ème semaine de cette guerre vient de se clôturer, du dimanche 9 au samedi 15 octobre, regardons ce qu’elle a apporté de nouveau sur le terrain et à l’échelle internationale.

Poutine tient sa vengeance

Une pluie de missiles, voilà comment on pourrait qualifier les faits survenus dans la matinée du lundi 10 octobre. Les principales villes ukrainiennes ont été touchées par des salves de missiles russes. De la capitale, Kiev, jusqu’à l’ouest du pays, au niveau des villes de Lviv ou encore Ternopil, plus d’une dizaine de villes ont été frappées tuant au passage 19 personnes et en blessant plus de 80.

Les motivations de ces attaques semblent claires: se venger de la destruction partielle du pont de Crimée et masquer les défaites cuisantes que subissent les troupes russes. En effet, ces attaques n’ont qu’un but symbolique, les missiles n’étaient pas dirigés vers des cibles militaires mais bel et bien civiles. L’opération visait à créer une politique de la terreur, en frappant directement les populations et surtout les infrastructures électriques, plongeant plusieurs villes dans le noir comme Lviv ou Kharkiv. L’endommagement de 11 de ces infrastructures a aussi causé l’arrêt des exportations ukrainiennes d’électricité vers l’Europe. Plus choquant encore, parmi les 24 drones kamikazes utilisés et les 84 missiles tirés, l’un d’entre eux à pulvérisé une aire de jeux pour enfants. Les chefs d’Etat et les instances occidentales ont rapidement réagi à cela. Joe Biden a évoqué la “brutalité absolue” du maître du Kremlin. L’Union Européenne et le G7 ont qualifié ses attaques de “crimes de guerre” et Emmanuel Macron a fait part de son “inquiétude extrême”. Mais ces bombardements cruels ne pouvaient être sans conséquences pour Vladimir Poutine. A la suite de ses attaques, son homologue ukrainien a plaidé pour obtenir au plus vite les défenses anti-aériennes occidentales les plus sophistiquées. Sa demande fut rapidement entendue par les allemands, qui livreront très prochainement 4 systèmes de défense anti-aérienne “Iris-T”, et par les Etats-Unis qui fourniront “dans un futur très proche” deux systèmes “Nasams”.

Sergueï Sourovikine: Un nouveau tyran dirige l’attaque.

Les nombreux bombardements qui ont touché les villes ukrainiennes portent la marque d’un homme: Sergueï Sourovikine. Récemment nommé à la direction de “l’opération militaire spéciale”, ce général connu pour sa cruauté, qui était dirigeant des forces “sud”, plaît aux ultra-nationalistes russes. En effet, c’est un vétéran de la guerre civile tadjike des années 90 et de la deuxième guerre de Tchétchénie dans les années 2000 mais il a surtout commandé les forces aériennes durant l’intervention russe en Syrie lancée en 2015. Il avait alors veillé à exécuter minutieusement tous les ordres, peu importe leurs conséquences, menant des bombardements meurtriers en Syrie mais aussi en Ukraine où il serait responsable, selon le chef du renseignement, de frappes contre un immeuble et deux camps de vacances. Selon Ouest France, on parle actuellement de plusieurs milliers de civils qui seraient morts à la suite de ses ordres au cours des différentes guerres auxquelles il a participé. En plus d’être connu pour sa brutalité, le natif de Sibérie occidentale est aussi réputé pour être corrompu et pour avoir été à deux reprises condamné par la justice russe. La première pour avoir tué 3 personnes lors des manifestations anti putschistes de 1991 et la seconde fois pour vente d’armes.

Sa nomination semble être le fruit de la perte de patience de Poutine qui ne cesse de reculer sur le terrain. Avec ce nouveau général et ses méthodes controversées, la guerre risque de basculer dans une nouvelle réalité où les civils seront encore plus victimes de crimes odieux.

L’ONU presque à l’unisson face à Poutine.

Entre 100 et 141 voix contre la Russie, c’est ce qu’espéraient les occidentaux lors du vote de l’ONU pour condamner l’annexion de 4 régions ukrainiennes par l’ancienne Union Soviétique. Alors que nombre des pays du Sud commencent à être lassés par cette guerre qui menace leurs économies et leur sécurité alimentaire. L’Ukraine craignait donc que le soutien à sa cause s’érode. Mais c’est tout le contraire, 143 des 193 pays membres ont voté pour la condamnation de ses annexions jugées illégales. Seulement 35 pays comme la Chine, l’Inde ou encore le Pakistan se sont abstenus et cinq autres ont voté contre la condamnation de la Russie. Pour obtenir cette réussite les diplomates occidentaux se sont activés afin de mobiliser les pays non alignés, même le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a mis en avant que ces annexions “ violent le but et les principes de la Charte des Nations unies”. Mais surtout, si l’ONU a réussi à autant se fédérer, c’est parce que cette résolution portait davantage sur le non respect de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, et c’est un sujet pour lesquels les pays non alignés sont particulièrement sensibles. Les diplomates occidentaux ont donc largement exploité ce filon. La représentante des Etats-Unis à l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, avait par exemple insisté sur l’idée que si cette violation n’était pas condamnée, cela pourrait arriver dans d’autres pays: “demain le territoire d’une autre nation pourrait être violé. Cela pourrait être vous”. Cette rhétorique a su attirer les votes de nombreux pays arabes. L’objectif de cette résolution n’est bien sûr pas de faire immédiatement reculer Poutine, mais de lui montrer qu’il est isolé afin qu’il revoit à la baisse ses objectifs dans cette guerre.

Reste à savoir maintenant si à la vue de cet enchaînement de défaites militaires et politiques le maître du Kremlin décidera enfin de se rassoir à la table des négociations, ou si, comme nous pouvons le supposer, il continuera sa guerre en utilisant des méthodes toujours plus violentes au détriment des populations civiles.

Armand Branchet

Sources:

Frappes sur l’Ukraine:

Le Monde:

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/10/11/indignation-generale-des-occidentaux-apres-les-frappes-massives-russes-sur-l-ukraine_6145246_3210.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/10/11/les-villes-ukrainiennes-durement-frappees-par-l-armee-russe_6145266_3210.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/10/1

1/guerre-en-ukraine-apres-les-frappes-massives-les-stocks-de-missiles-russes-en-question_6145309_3210.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/10/12/l-ukraine-reclame-un-bouclier-aerien-aux-occidentaux_6145401_3210.html

Sergueï Sourovikine:

La Dépêche:

https://www.ladepeche.fr/2022/10/10/guerre-en-ukraine-qui-est-serguei-sourovikine-le-nouveau-general-impitoyable-et-cruel-a-la-tete-de-loffensive-russe-10726434.php

Ouest France:

https://www.ouest-france.fr/monde/guerre-en-ukraine/qui-est-serguei-sourovikine-le-nouveau-commandant-en-chef-impitoyable-de-l-offensive-russe-30dfa28a-4881-11ed-9d2c-2b6045373a5c

Le Point:

https://www.lepoint.fr/monde/guerre-en-ukraine-un-nouveau-commandant-russe-en-charge-de-l-offensive-nomme-08-10-2022-2492968_24.php

Le Monde:

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/10/12/sourovikine-un-general-russe-sans-etats-d-ame-aux-commandes-de-la-guerre-en-ukraine_6145398_3210.html

Résolution de l’ONU:

Le Monde:

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/10/11/divises-les-pays-de-l-onu-vont-se-prononcer-sur-l-illegalite-des-annexions-russes_6145313_3210.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/10/13/guerre-en-ukraine-l-onu-condamne-l-escalade-de-poutine_6145626_3210.html

https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/10/13/guerre-en-ukraine-l-onu-face-a-l-imperialisme-de-poutine_6145655_3232.html

20 minutes:

Le Point:

https://www.lepoint.fr/monde/ukraine-les-annexions-de-la-russie-jugees-illegales-par-la-russie-13-10-2022-2493601_24.php

Ouest France:

https://www.ouest-france.fr/monde/guerre-en-ukraine/carte-guerre-en-ukraine-et-annexions-russes-comment-ont-vote-les-etats-membres-de-l-onu-bc62d6ee-4ad2-11ed-a299-c34310d448f8

Le Figaro:

https://www.lefigaro.fr/international/l-onu-va-se-prononcer-sur-la-condamnation-de-l-annexion-des-regions-d-ukraine-20221012

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s