Banqueroute russe.

Depuis le 24 Février 2022, la guerre en Ukraine fait parler dans le monde. De nombreuses sanctions sont tombées depuis, comme des sanctions économiques, politiques ou encore sportives. Selon des agences de notation, la Russie serait proche du défaut de paiement. 

Ce lundi 14 mars, le ministre russe des finances estime que cette situation a été artificiellement créée par les pays étrangers et leurs sanctions financières contre le pays. Les sanctions occidentales ont paralysé une partie du système bancaire et financier russe, gelé une partie importante des réserves en devises du pays et provoqué un effondrement du rouble.

Mais cette guerre emporte même d’autres pays que la Russie dans ses sanctions économiques, comme la Biélorussie. Les mesures approuvées excluent désormais trois banques biélorusses du système Swift. Il s’agit de Belagroprombank, Bank Dabrabyt et Development Bank of the Republic of Belarus ainsi que leurs filiales. Swift est une plateforme de messagerie sécurisée permettant des opérations comme le transit des ordres de paiement et des ordres de transfert de fonds entre banques.

Les transactions avec la banque centrale de Biélorussie sont également restreintes, tout comme les flux financiers en provenance de la Biélorussie vers l’UE.

Les dépôts de citoyens ou résidents biélorusses au sein de l’UE sont désormais interdits s’ils dépassent 100 000 euros. Les sanctions sportives font du bruit aussi en Russie. Les États-membres de l’Union européenne ont décidé de sanctionner de nouveaux oligarques russes, notamment le milliardaire Roman Abramovitch, propriétaire du club anglais de football de Chelsea, en représailles à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, a indiqué lundi la présidence tournante française de l’UE. Roman Abramovitch, proche du président russe Vladimir Poutine, a déjà été sanctionné par le Royaume-Uni, le contraignant à mettre en suspens la vente du club de Chelsea (1ère division anglaise) qu’il avait annoncée. Il est désormais interdit d’entrée dans l’UE et ses avoirs sont gelés. Le gouvernement britannique a estimé la richesse de cet homme d’affaires à 10,7 milliards d’euros. En bref, cette guerre met aussi à mal les deux partis car des sanctions arrivent des deux côtés.

Lyes Bendimerad.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s