La pédophilie dans l’église.


Le 5 Octobre 2021, Jean-Marc Sauvé, haut fonctionnaire français, publie un rapport sur la pédophilie dans l’église catholique. Les chiffres, extrêmement élevés, choquent : 330 000 mineurs, victimes de violences sexuelles depuis 1950, dont plus de deux tiers on été commis par des prêtres.
Le taux de prévalence, c’est à dire le nombre de victimes par rapport au nombre de personnes fréquentant l’église, est également important : 0,8% des enfants allant à l’église y ont subi des viols. Cela fait de ce milieu le plus dangereux en terme d’agressions sexuelles. Mr. Sauvé va également plus loin, en considérant que l’église doit endosser une responsabilité, autant individuelle que systémique. Il affirme : « une telle reconnaissance de responsabilité systémique est inévitable. »
La CEF (conférence des évêques de France) et la CRRF (conférence des religieux et religieuses de France), auquel était destiné ce rapport, ont également exprimé leur désarroi face à de tels révélations. « L’ampleur du phénomène que vous décrivez est effrayante », admet le président du CEF. « Que dire, sinon exprimer une honte charnelle, une indignation absolue » s’exclame la présidente du CRRF.
On peut maintenant se demander : l’église va-t-elle retourner vers un comportement de silence face à ces agressions ?  Ou va-t-elle réellement prendre en compte ces chiffres et révélations, et agir contre la pédophilie qui prend place sous son toit, comme le souhaite Mr. Sauvé, qui affirme « j’exprime ma détermination à agir ».

Adèle Griffond

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s