TIBZ

Entretien exclusif avec un jeune interprète optimiste et passionné qui sort son nouveau single ce vendredi 5 mars.

Tibz, de son vrai nom Thibault Gaudillat, né en 1993, auteur-compositeur-interprète français du Périgord nous donne rendez vous ce vendredi 5 mars avec un nouveau single, « don’t deserve this » en duo avec Nea.

Révélé sur Internet, et après avoir décroché un contrat avec MyMajorCompany, Tibz sort son premier single « On n’est pas bien là ? » en 2015. Ce titre lui permet de se faire repérer par Louane qui l’invitera à assurer les premières parties de sa tournée des Zéniths. Son premier album « Nation » sort le 16 juin 2017. Emmené par le single du même nom, le morceau est certifié « titre francophone le plus diffusé en radio » en 2017.

En novembre 2019, Tibz revient avec « Tout Au Bout Du Monde », suivi par « Au Revoir » en juin 2020, premiers singles de son nouvel album attendu pour 2021.

« Bonjour Tibz, et merci d’avoir accepté de répondre à mes questions.

Comment s’est passée ton année 2020, comment as-tu vécu le confinement et l’absence de concert ?

Salut Gaïa.

Écoute, mon année 2020 à été très contrastée. Un mélange entre de la frustration de voir nos dates s’annuler, la sortie d’album repoussée, le côté un peu anxiogène de la situation, et le tout rattraper par de bons côtés aussi, à savoir, être près des siens, être en studio, préparer la suite. J’ai surtout aussi essayé de garder un rythme de travail soutenu pour pouvoir présenter plein de choses très bientôt.

Ton deuxième album est en préparation, quand sortira-t-il et quels en sont les thèmes ?

Mon deuxième album est censé sortir à la fin de cette année, il y aura comme d’habitude beaucoup d’amour à l’intérieur, du soleil, beaucoup de “mélancolie heureuse”, des airs nostalgiques. C’est un album assez personnel, à la fois très pop et teinté de sonorités rocks, parfois reggaes avec quelques jolies balades.

Pourquoi avoir attendu aussi longtemps entre la sortie du premier single de l’album et la sortie de ce dernier ?

Nos emplois du temps ayant été très chamboulés, je ne me voyais pas sortir un album juste avec un seul single de présenté. Nous avons préféré prendre notre temps avant de sortir l’album dans son intégralité.

Avec qui as-tu travaillé sur cet album ?

Je travaille avec 3 réalisateurs différents : Hugo Lab, Valentin Marceau et Jules Jaconelli.  Concernant les textes, j’ai collaboré sur plusieurs chansons avec Mickael Miro et Sylvain Duthu de Boulevard des Airs. Sinon j’écris le plus souvent tout seul, comme un grand. 

Y aura-t-il des invités ?

Il y a deux duos sur cet album. Un avec Nea, une artiste suédoise et un avec Sylvain de Boulevard des Airs. 

Quels artistes influencent ta musique ?

Je suis un grand fan de musique folks des années 70, Bob Dylan, Neil Young, Les Beach Boys…

En France les auteurs/compositeurs qui m’inspirent énormément sont Matthieu Chedid, Gaetan Roussel, Ben Mazue, Christophe Maé…mais j’ai beaucoup appris aussi des classiques comme Georges Brassens, Serge Gainsbourg, Renaud…

Quels sont les indispensables de ta playlist ?

Dans ma playlist, il y a obligatoirement du Bob Marley, la musique du coeur, celle qui me fait sentir léger.

Retour en arrière, à quel âge as-tu commencé la musique ?

J’ai commencé à l’âge de 11 ans lorsque mon père me donna sa première guitare. Je suis tombé amoureux de l’objet et j’ai commencé à apprendre en autodidacte.

Comment t’es tu fait repéré sur Internet ?

En 2011 je me suis inscrit sur un site de financement participatif, MyMajorCompany. J’ai pu récolter 100 000 euros en un an grâce à 1640 producteurs et ainsi signer dans ce label.

Quels conseils donnerais-tu à des jeunes qui souhaitent se lancer dans la musique ?

De bien réfléchir avant ! Peser le pour et le contre.

Savoir si faire cela de sa vie vous rendra heureux. Il faut avoir quelque chose de “spécial” pour faire ce métier, ce n’est pas si facile. Il faut y vouer sa vie en se fixant des objectifs très précis et travailler.

Et enfin, as-tu un message optimiste pour 2021 ?

J’espère de tout coeur que 2021 sera l’année du renouveau, de la renaissance. Je serai toujours du côté de la joie. J’attends avec impatience que l’on puisse refaire la fête tous ensemble, se dire que l’on s’est manqué et pouvoir pleinement vivre à nouveau. »

Merci à Tibz de m’avoir accordé cette interview pour le Lycée Montaigne.

Nous attendons avec impatience le prochain album de Tibz, vous pouvez d’ores et déjà en écouter les deux premiers titres :

https://youtu.be/gm6ziKaPcAI (« Tout Au Bout Du Monde »)

https://youtu.be/dRjAMmgg0_o (« Au revoir »)

Et prêtez attention aux playlist de ce mois de Mars, vous tomberez sûrement sur « Don’t deserve this » !

Gaïa