Nadal au sommet de son art…

CELUI QUI MARQUE LES ESPRITS
Le dimanche 11 octobre a eu lieu la finale masculine de Roland Garros 2020, qui a opposé Novak Djokovic et Rafael Nadal: un grand match entre les deux meilleurs joueurs de la décennie et la 56ème rencontre en tout. Malgré un tournoi où il s’est montré particulièrement solide, le joueur serbe s’est incliné trois sets devant son rival Nadal.

Ivan Lendl :"Si Rafael Nadal devait jouer avec une raquette en bois..."
https://www.tennisworldfr.com/

L’espagnol Rafael Nadal, numéro 2 mondial, devient le seul joueur de l’histoire à avoir remporté treize fois le tournoi de Roland Garros. Mais ce n’est pas tout : il égale également le record de vingt trophées en Grand Chelem détenu par Roger Federer.

Petit retour sur la carrière de R. Nadal : c’est un joueur de tennis espagnol âgé de 34ans. Il est connu pour être le meilleur joueur de tennis sur terre battue et l’un des meilleurs joueurs de simple de l’Histoire du tennis. Il a commencé sa carrière professionnelle en 2001 et depuis, il ne cesse de battre des records. Il possède comme palmarès plus de 80 titres dont 20 en Grand Chelem. Il est devenu champion olympique en 2008 et il est le deuxième joueur à avoir réalisé le Grand Chelem doré en après Agassi. Ceci étant le fait de gagner les quatre tournois majeurs : l’Open d’Australie (Melbourne), Roland Garros (Paris), Wimbledon (Londres) ainsi que l’US Open (New York) la même année. Nadal a également déjà été classé numéro 1 mondial du classement ATP, place aujourd’hui occupée par le vice-champion de Roland Garros 2020, le serbe Novak Djokovic.

Ella Léger

Sources :
https://www.francebleu.fr/sports/tous-les-sports/roland-garros-2020-le-roi-de-la-terre-battue-rafael-nadal-s-impose-en-finale-1602430135
https://www.francebleu.fr/sports/tous-les-sports/roland-garros-2020-le-choc-djokovic-nadal-en-finale-1602354990
https://fr.wikipedia.org/wiki/Rafael_Nadal#

Les yeux fermés de Disney…

Mulan (2020) - Critique du Film Disney+

En pensant faire bonne impression auprès du public chinois, le géant américain a échoué…
Lors de la création de ce film, plusieurs polémiques ont fait surface. Notamment le choix de l’actrice principale ainsi que le lieu de tournage de certaines scènes du film ont été contestés.
Liu Yifei interprète Mulan. Originaire de Chine, puis naturalisée américaine, cette jeune actrice a tout pour plaire. Pourtant, en 2019 lors des manifestations pro-démocratiques qui se sont déroulées à Hong Kong, la jeune américaine a publié sur son compte Weibo (équivalent de Twitter), « Je soutiens la police de Hong Kong. Vous pouvez tous m’attaquer maintenant. Quelle honte pour Hong Kong !».

A la suite de ce tweet, les réactions ne se sont pas faites attendre et une vague de personnes a lancé le hashtag #boycottmulan, car, d’après eux, le personnage, que doit incarner Liu Yifei (Mulan), ne doit pas se « battre contre le peuple mais pour le peuple ».

De cette polémique en a surgit une autre. En effet, sur le générique de fin de Mulan, les producteurs américains remercient tout particulièrement la région de Xinjiang de leur avoir laissé tourner là-bas. La région de Xinjiang est connue pour détenir des camps de concentration Ouïghours. La Chine affirme néanmoins que ce sont des « centres de formation professionnelle » qui ont pour but d’éloigner toute tentation à l’extrémisme religieux.

Malheureusement plus d’un million de Ouïghours y seraient ou auraient été déjà internés et sur ce million de personnes, de nombreux Ouïghours ne donnent plus aucun signe de vie. La plupart de ces Ouïghours ont été emmenés de force.

Joshua Wong, un Hong Kongais pro-démocratique a appelé « les personnes qui, partout, sont éprises de libertés » à boycotter Mulan. La question est maintenant posée à toi qui lis cet article. Es-tu épris de libertés ?  

Sources : Le Figaro, Le Monde, RTL

Romane

Octobre rose…

C’est quoi octobre rose ?
Chaque année, pendant le mois d’octobre, une campagne d’information et de dépistage sur le cancer du sein est mis en place. L’idée générale est de sensibiliser les gens à cette maladie ainsi qu’au dépistage en informant ou bien en discutant mais également à collecter des fonds pour la recherche.

Qui a eu l’idée de ce mouvement ?
Il est originaire des Etats-Unis qui l’a mis en place en 1985. Il a ensuite vu le jour en France, en 1994, suite à l’initiative du groupe Estée Lauder et du magazine Marie-Claire qui par ailleurs ont fondé l’association « Le cancer du sein, parlons-en ! ».

Pourquoi un ruban rose comme logo ?
Le ruban est un symbole souvent utilisé dans les luttes, comme le ruban rouge pour la lutte contre le Sida. Ces rubans rouges et roses sont inspirés d’une américaine du nom de Penney Laingen. Cette femme accrochait des rubans jaunes aux arbres afin de demander la libération de son mari qui était retenu en otage en Iran. La question est : pourquoi la couleur rose ? Si bien que le rouge a été choisi pour la lutte contre le Sida car cette couleur fait penser au sang, la couleur rose a été choisie pour une toute autre raison. En effet, ce rose est le rose 150 de chez Offray qui est une grande entreprise de ruban et il a été selectionné par l’entreprise Estée Lauder. L’association Breast Cancer Action qui milite contre le cancer du sein fera remarqué que c’est « une couleur féminine, douce, joyeuse et qui évoque la bonne santé, tout ce que ce cancer n’est pas » .
Chaque année, un programme pour le mois d’octobre est mis en place. Des actions, des événements ainsi que des courses sont organisés.

La jeunesse rose :
Le samedi 10 octobre, un jeune de 12 ans du nom de Christophe Maleau a traversé à la nage Saint-Lucie et la Martinique. Pour réaliser cet exploit, il lui a fallu des mois d’entraîements afin de pouvoir effectuer cette distance qui est de 40km. Dorénavant, son nom est inscrit à côté de ceux de Jacques Sicot ainsi que de Gilles Rondy, champion d’Europe de 25km en eau libre, autres personnes ayant réussi cette traversée.

Quelques informations :
• Chaque premier octobre, la tour Eiffel s’allume en rose pour représenter le « top départ » du mois d’octobre rose.
• Voici un lien pour faire un don à l’association « le cancer du sein, parlons-en !».
https://www.espaceasso.caisse-epargne.fr/cancerdusein/
• Certaines marques solidaires ont créés des produits spéciaux pour ce mois donc, une partie du prix revient directement à une association qui milite contre le cancer du sein.

Ella Léger

La liberté d’expression, un des fondements de notre démocratie…

Il nous a semblé important en ce début d’année de faire écrire et réagir nos élèves sur un thème essentiel à notre démocratie: la liberté d’expression. Nous avons dernièrement vu un homme attaqué et blessé d’autres pour dénoncer la publication de caricatures. Que fait-il de la liberté d’expression ? France, pays des philosophes des Lumières, de Voltaire, de Rousseau et Diderot… La liberté, que nous avons acquise après de longues luttes, nous devons encore malheureusement nous battre pour rappeler qu’elle est ancrée en nous… Rien ne pourra nous la prendre.

Ce premier dossier est un corpus de réflexions sur la liberté d’expression… A vous de le lire…

La liberté d’expression, qu’est-ce-que c’est ?
La liberté d’expression est la liberté d’exprimer ses pensées et opinions, de diffuser les informations librement sur n’importe quel support (discours, écrit, dessin, photographie…) tout en respectant les droits des autres et par conséquent ne pas atteindre leur propre liberté. La haine raciale, nationale, religieuse, les propos diffamatoires ou l’appel au meurtre sont donc des délits interdits par la loi. Chaque individu a une définition de la liberté d’expression différente. En France, ce sont les articles 19 et 11 qui l’a définissent: “Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.” “tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement.”

Quel en est l’intérêt ?
Elle permet l’échange des idées entre individus, c’est donc un droit fondamental pour une démocratie. Et cette liberté n’est dans certaines circonstances pas seulement un droit, mais aussi un devoir, quand on est au courant d’informations très importantes, comme le docteur Li Wenliang était au courant d’un problème sanitaire ressemblant au SRAS, nous devons faire part de cette information.

Est-elle la même dans tous les pays ?
En France, ce droit est garanti par les lois, par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, par la Constitution française adoptée en 1958, et par la Convention européenne des droits de l’homme signée en 1953… Mais dans d’autres pays ce n’est pas forcément le cas.
En Chine, par exemple, le peuple n’a pas le droit de critiquer le parti communiste chinois, l’internet est donc censuré et fortement surveillé. Ne pouvant pas censurer les contenus étranger, la Chine a aussi mis en place le projet bouclier doré, aussi appelé le Grand Firewall de Chine.
Il en résulte que la liberté d’expression varie en fonction du régime politique de l’Etat et de la/des personne(s) au pouvoir.
Une valeur menacée…

https://actualitte.com/images/actualites/cartooning.jpg
Plantu


Ainsi, la liberté d’expression est une liberté fondamentale, reconnue et protégée constitutionnellement. Cependant, différents faits divers nous alertent que cette valeur est de plus en plus menacée: l’inculpation d’Edward Snowden (22 juin 2013), les attentats contre Charlie Hebdo (7 jan. 2015)…
La liberté d’expression est au cœur de la polémique…

Emma, Mirian, Sophia, Ines et Mordjane.

La liberté d’expression

La liberté d’expression se définit par la capacité de parler librement de n’importe quel sujet sans outrepasser les libertés d’autrui, et sans avoir peur d’en subir des représailles.
Au sein de notre société, la liberté d’expression est indispensable pour le développement et l’épanouissement de chaque individu. En effet, c’est en échangeant librement des informations et en confrontant des opinions que les individus parviennent à comprendre le monde dans lequel ils vivent. Par ailleurs, nous pouvons dire que, sans liberté d’expression, il ne peut y avoir de démocratie. Effectivement, elle est mise à mal dans plusieurs pays à travers le monde. Surtout dans les dictatures, qui essaye de la réprimer afin d’assurer le contrôle de la population. Heureusement, aujourd’hui une grande partie des Etats favorise la liberté d’expression et créent des lois comme la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen en France.

La liberté d’expression comme beaucoup de droits et de liberté, possède sa propre histoire. De nombreuses figures historiques ont lutté pour l’obtenir notamment à travers des écrits comme Louise Michel ou Beaumarchais. D’autre on jouit de cette liberté déjà instaurée comme Zola, Martin Luther King ou Charlie Hebdo. Chacun d’eux ont fait tout leur possible pour exprimer leurs opinions afin que le plus de personnes puissent les entendre.
Tout d’abord, il faut savoir qu’en France, comme nous l’avons déjà cité, la DDCH signée le 24 août 1789 à l’issu de la Révolution française, est le premier texte qui définit la liberté d’expression. Par la suite, nous rappelons qu’Emile Zola à la fin du XIX° siècle a défendu un innocent, un citoyen de confession juive, Albert Dreyfus, et a rédigé un article le 13 janvier 1998 dans Le Figaro, « J’accuse ». Il écrit en gros les mots « je trouverais lâche de me taire ». Un demi-siècle plus tard, aux Etats-Unis, sans les manifestations et la liberté d’expression, jamais le discours « I have a dream » de Martin Luther King aurait eu lieu. Nous rappelons que ces paroles ont touché le monde entier et ont réussi à remettre en cause les vexations des noirs américains. Or, d’après la définition de la liberté d’expression, ce droit est accordé à tous les Hommes, quelque soit leur couleur de peau. Tous ces exemples montrent que la défense de la liberté d’expression est un combat de chaque instant et qui n’est pas propre à un pays et à une époque.

Parfois cette liberté d’expression amène à des propos provocateurs qui peuvent être mal interprétés par les individus visés. Cependant il n’est absolument pas concevable de répondre par des violences comme des attentats. Ainsi la liberté d’expression permet le blasphème et la non croyance.

Sahel, Romane, Valentin.

LA LIBERTE D’EXPRESSION
Qu’est-ce que la liberté d’expression ?
« Si l’on ne croit pas à la liberté d’expression pour les gens qu’on méprise, on n’y croit pas du tout. » Noam Chomsky
Le Conseil constitutionnel qui est une institution française créée par la Constitution de la Cinquième République a décrit la liberté d’expression telle « une liberté fondamentale d’autant plus précieuse que son existence est une des garanties essentielles du respect des autres droits et libertés ».
La liberté d’expression fait partie des libertés fondamentales et elle est définie dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948. Cette dernière énonce le fait que tout individu à la droit de penser et d’exprimer ses opinions ainsi que ses choix comme il le souhaite dans tous les domaines (politique, religieux, philosophique, morale…).

Mais quelles sont les limites de cette liberté ?
«La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi » Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen 1789
L’article numéro 1 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme affirme que cette liberté doit se faire « sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière ».

Cette liberté est également délimitée par des lois qui déterminent et imposent des limites tels l’article 19 de la Déclaration des Droits de l’Homme :
« Article 19 1 : Nul ne peut être inquiété pour ses opinions 2 : Toute personne a droit à la liberté d’expression ; ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir, et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix. 3 : L’exercice des libertés prévues au paragraphe é du présent article comporte des devoirs spéciaux et des responsabilités spéciales. Il peut en conséquence être soumis à certaines restrictions qui doivent toutefois être expressément fixées par la loi et qui sont nécessaires : a) Au respect des droits ou de la réputation d’autrui ; b) A la sauvegarde de la sécurité nationale, de l’ordre public, de la santé ou de la moralité publique. »

Cet article nous explique donc que la liberté d’expression ne doit pas porter atteinte à l’Etat (la publication d’affaires judiciaires actuelles) ou à un citoyen (en diffamant des informations d’ordre privé, par exemple le droit à l’image doit être respecter) ; elle ne doit pas non plus porter atteinte à la personne (par de la discrimination et/ou de la haine : propos racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires et bien d’autres exemples). Le respect de la propriété intellectuelle marque également une limite à la liberté d’expression.

Qui rejette la liberté d’expression ?
« La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres »
Malgré des limites marquées par la CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme), la liberté d’expression pose de nombreux problèmes. Bien que dans la plupart des cas la liberté d’expression soit utilisée à bon escient, quelques fois la liberté de certains empiète sur la liberté d’autres et est utilisée dans le but de nuire à autrui. Ce phénomène peut s’avérer indécent et peut conduire à des situations dangereuses pour la population et la société. Par exemple, suite à la publication d’une carricature d’une figure de la religion musulman, l’auteur, qui s’est senti libre d’exprimer son mépris envers cette religion, a dechainé chez les pratiquants de la religion une haine qui s’en est suivi, malheureusement, d’un attentat (Charli Hebdo, janvier 2015). De plus, une utilisation malveillante de la liberté d’expression peut aboutir à des propos sexistes, racistes ou encore qui portent atteinte à la liberté de culte. En outre, la liberté d’expression profite plus à une certaine catégorie de personnes : par exemple, un homme tenant des propos racistes ne sera moins réprimé qu’une femme tenant les mêmes propos.

Louise, Oriane, Camille, Ella.

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_constitutionnel_%28France%29
ooreka.fr, gralon.net, toupie.org
https://justice.ooreka.fr/astuce/voir/553907/liberte-d-expression
http://www.jurizine.net/2005/09/01/33-articles-10-et-11-ddhc-liberte-dopinion-et-liberte-dexpression
https://fr.unesco.org/70years/liberte_dexpression
https://www.assemble-nationale.fr/histoire/peinedemort/pacte-international-droits-civils-et-politiques.asp

Qu’est ce que la liberté d’expression ?

Selon nous, ce qu’on appelle « liberté d’expression » désigne ce qu’un individu peut dire sans que cela blesse autrui. Mais chaque esprit d’individu est différent, ce qui signifie que le terme de liberté peut être remis en question par sa relativité. Chaque dire d’un individu affecte qui l’entend, que ce soit blessant ou mal vu, mais aussi drôle, intéressant, sympathique…

Mais dans notre société, tout ce que peut dire une personne peut être diffusée à beaucoup de monde voire à un pays ou à la terre entière. La dite « liberté d’expression » est donc ce que l’on peut affirmer sans honte. J’ai quelques fois des pensées certaines, mais je me tais ou dis l’opposé par peur du regard des autres. Alors tant que les préjugés ne seront pas levés, il n’y aura pas de liberté d’expression. Prenons deux personnes qui livrent leurs avis controversés aux grands publics: Freeze Corleone et Eric Zemmour. Certaines de leurs opinions sont extrémistes et mauvaises pour notre République; des personnes, qui défendent la liberté d’expression, veulent les faire taire, notamment une personne qui a porté plainte contre les paroles du jeune rappeur dans ces musiques «Freeze Raël» et «Rap Catéchisme».

Où commence ou s’arrête la liberté d’expression? Même si je suis contre certains de leurs propos, ce sont des personnes qui expriment leurs sentiments et leurs pensées. Toutefois la liberté d’expression est encadrée par la loi, elle ne doit pas blessée, être diffamatoire et tenus des propos de haine. La société doit se protéger de tels dérapages.

Daniel, Yanis, Sami et Adrien.

Pour conclure…

La liberté d’expression est tout d’abord un droit que tout français possèdent. Au début, il a été utilisé à travers la presse écrite. En 1789, avec la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, la France
devient un Etat de droit. La devise de la République rappelée dans la Constitution de 1958 est “Liberté, Egalité, Fraternité”. La liberté concerne tous les domaines comme la liberté d’expression ou la liberté de penser. Comme autres marques dans le temps, le 28 aout 1963, le pasteur noir, Martin Luther King prononce son célèbre discours “I have a dream”, contre le racisme et la ségrégation.

Nous avons défini la liberté d’expression comme le droit d’affirmer ses choix et sa pensée politique ou de pouvoir dire ce que l’on pense. Mais aussi de s’habiller comme on le souhaite ( surtout du côté de la femme), de manifester, d’exprimer son désaccord ou sa religion. Affirmer son orientation sexuelle, s’exprimer sur les réseaux sociaux, avoir ses propres idées et les assumer, sont d’autres points qui la définissent.

Mais pourquoi est-elle parfois restreinte?
La liberté d’expression d’une personne ne doit en aucun cas, remettre en cause celle d’une autre.
Pour que cela soit réellement une liberté, il faut ne pas avoir peur des conséquences ou de sa sécurité après avoir exprimé son opinion ou d’affirmer ses choix sans subir du harcèlement. Mais aussi pouvoir manifester et montrer son désaccord sans en arriver à la violence.
C’est pourquoi, la liberté d’expression est restreinte dans certaines conditions particulières qui interdisent l’incitation à la haine (raciale, religieuse.. ou l’appel à la violence physique ). En France, la laïcité permet de restreindre cette haine tout en étant libre de s’exprimer.

Mathilde, Alexandra, Louise et Gaia.

Robthedrums, les débuts d’un jeune musicien.

  Azur : c’est le thème que Robthedrums a choisi pour son premier EP de 4 sons qui nous emmène dans un univers relaxant, loin de l’ambiance « covidesque » dans laquelle nous sommes plongés actuellement.  Ses morceaux sont disponibles depuis le 19 septembre sur toutes les plateformes de streaming.

Mais comment un jeune artiste peut-il aujourd’hui rendre sa musique accessible à tous?

Rencontre avec Robthedrums qui partage avec nous ses expériences et son amour de la musique.

GR : Peux-tu nous décrire ton parcours scolaire et professionnel ?

RTD : J’ai eu mon bac ES puis j’ai étudié 3 ans  à l’Institut Supérieur des Techniques du Son en mélangeant les cours et les stages dans des studios d’enregistrement (à la fois studios de musique mais aussi des studios de post-production dans le cinéma ou dans l’audiovisuel), pour découvrir le son sous toutes ses formes.

Lors de ma 3ème  année à l’ISTS, j’ai commencé à travailler comme ingénieur du son dans un studio.   Mais à côté de mon travail, je fais depuis quelques années maintenant de la musique en composant pour des artistes ou en écrivant des projets personnel.

G.R : Quand et comment as tu commencé à tintéresser à la musique ?

RTD : J’ai toujours entendu beaucoup de musique chez moi  et vers 6 ans mon père m’a fait prendre des cours de musique, j’ai fait de la basse puis de la batterie. J’ai eu mon premier groupe au collège, mes premières répétitions, premiers enregistrements et premiers concerts. Ce sont de super souvenirs, qui m’ont donnés envie de continuer dans ce milieu.  Quand l’aventure avec le groupe s’est terminée, j’ai commencé à faire de la musique de mon côté et je me suis intéressé au son et aux techniques d’enregistrement en achetant un ordinateur, un peu de matériel et mon premier logiciel. J’ai tout de suite eu l’impression d’avoir un nouveau monde de création devant moi

G.R : Comment as tu composé tes 4 morceaux ?

RTD : J’ai eu l’idée de sortir un projet musical (en solo, sous le nom Robthedrums) il y a un peu plus d’un an.

Après avoir composé et travaillé comme ingénieur du son pour des artistes ou des projets audiovisuel, j’avais des morceaux en stock (des instrumentales le plus souvent), j’ai donc voulu en regrouper quelques uns au sein d’un projet et présenter le style de musique que j’aime produire.

Le morceau  «WAVE» , qui date de 2018, est un morceau en featuring avec STUCKINWAVEFORMS, un ami producteur avec une identité musicale très originale qui m’inspire. «TEARS» a été écrit il y a 2 ans et c’est en le faisant écouter à R3Mi (un ami ingénieur du son et compositeur), qu’ il a eu l’idée d’y apporter sa touche personnelle. «MOTEL» en featuring avec le groupe Lubie  et «WINTERTONIC» avec Tom Carrey, un super guitariste, sont les morceaux les plus récents.

C’était essentiel pour moi de sortir un projet assez personnel tout en invitant des amis musiciens dessus.  C’est également une amie, Servane Martin, qui a réalisé la pochette de l’EP.

G.R : Quels artistes tont influencé ?

RTD : C’est difficile de répondre précisément à la question. J’écoute beaucoup de styles différents, mon inspiration vient d’un peu partout. Plus jeune, j’écoutais essentiellement du rock, et j’ai découvert assez tard la culture hip-hop et la musique électronique. Pour faire simple, parmi les artistes que j’écoute en ce moment il y a Superpoze, J Dilla , Tame Impala ou le dernier album des Strokes. Ce sont des styles très variés, qui m’influencent beaucoup dans ma musique.

G.R : Comment as-tu réussi à te faire diffuser sur des plateformes de streaming ?

RTD : Dans le studio ou je travaille, il y a une partie label et édition musicale, ce sont donc eux qui ont géré la distribution du projet. Je pense que c’est important aujourd’hui d’être présent sur les plateformes de streaming, c’est probablement le moyen le plus simple et efficace pour diffuser sa musique et la faire écouter au plus grand nombre, même si dans l’absolu je rêve de pouvoir faire une version physique de mes projets (que ce soit un CD ou un vinyle).

G.R : Comment ton EP a t il été reçu ?

RTD : Dans l’ensemble, j’ai eu des très bons retours, ça me fait plaisir, parfois je ne m’y attendais pas. J’ai été assez discret tout le long de la création, je l’ai annoncé cet été pour le sortir à la rentrée. Mais ça me touche toujours beaucoup de lire les retours sur mon EP, même quand ce n’est pas positif, j’essaye toujours d’écouter le ressenti de chaque personne.

G.R : Quels sont tes projets ?

RTD : J’ai toujours beaucoup trop de projets en tête, mais j’aimerai avant tout continuer à travailler avec des artistes comme ingénieur du son ou compositeur et évidemment donner une suite à «AZUR». J »espère sortir de nouveaux morceaux ces prochains mois pour continuer à developper mon univers musical. Mais j’aimerai aussi composer de la musique à l’image par exemple. C’est quelque chose qui m’a toujours plu, essayer de placer mes morceaux sur une pub, un jeux vidéo ou un film d’animation…à voir ! En attendant vous pouvez toujours écouter «AZUR» qui est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

G.R : Quels conseils donnerais tu à des jeunes qui souhaitent se lancer dans la musique ou qui souhaitent travailler dans lunivers de la musique ?

RTD : Honnêtement, je ne me sens pas forcément légitime pour donner des conseils, mais le plus important c’est d’aimer ce que l’on fait, être prêt à se donner à 100% tous les jours et ne jamais lâcher l’affaire.

En travaillant tout peut devenir possible, alors il faut toujours y croire

Merci à Robthedrums pour m’avoir accordé cette interview et allez écouter AZUR sur les plateformes de streaming !

Gaïa

La photographie de la semaine

Jeudi 1er octobre, un mouvement sur Instagram a été lancé par le député Européen Raphaël Glucksmann qui consistait à publier et partager un carré bleu aux couleurs des Ouïghours suivi du hashtag FreeUyghurs. Un mouvement ayant pour but de dénoncer la persécution dans des camps de concentration en Chine ou sont enfermés des millions de musulmans depuis plusieurs années.

Camille Rouviere

Cuisine et YouTube, le parfait alliage.

Mon top 3 des meilleures chaînes de cuisine sur YouTube !

Aujourd’hui sur la plateforme de YouTube, on compte près de 2 milliards d’utilisateurs. Sur YouTube, il existe bon nombre de types de vidéos. On y trouve du divertissement comme de l’information… YouTube reste aux goûts de tout le monde notamment grâce à sa diversité.

Sur cette rubrique, je vous parlerai de toutes les chaînes YouTube qui me tiennent à cœur, allant d’humour à art ou encore gaming, sous la forme de petits tops ludiques!

Aujourd’hui, l’honneur est à la cuisine, je vous partage mes chaînes de cuisines préférées :

1)Tasty :

La chaîne YouTube de Tasty

Cette chaîne exclusivement consacrée à la cuisine sucrée comme salée, avec près de 19,4 Millions d’abonnées, est le géant de la cuisine sur YouTube. Le concept : des compilations de vidéos de cuisine courtes rapide et facile à réaliser. Certaines de leurs vidéos sont spécialisées dans la confection d’un plat en particulier, c’est un(e) chef(fe) qui nous explique étape par étape la réalisation de la recette. Les ingrédients sont en anglais, mais pas de soucis, les sites de traductions sont là pour nous sauver !

Une envie de pizza, c’est par ici!

2)RachhLovesLife :

La chaîne YouTube de RachhLovesLife

Imaginez que vous avez une envie folle de tester une recette de Tasty mais que vous n’êtes pas sur(e) du résultat, la chaîne de RachhLovesLife est là pour vous aider ! Rachel Cooper est une youtubeuse passionnée de cuisine. Dans la plupart de ses vidéos, elle teste des recettes de grandes chaînes de cuisine, notamment celles de Tasty. Allez donc jetez un coup d’œil a sa chaîne. L’intégralité de ses vidéos sont en anglais, cela va de soi, Rachel est canadienne. Voyez-y le bon côté des choses, en plus de découvrir pleins de nouvelles recettes vous allez pouvoir progresser en anglais !

Rachel à la rescousse pour tester des recettes de Tasty

3)Preppy Kitchen:

La chaîne YouTube de Preppy Kitchen

En parlant d’anglais voici la dernière chaîne que j’ai à vous présenter aujourd’hui ! Quitte à progresser autant continuer, en regardant les vidéos de John. Le créateur de Preppy Kitchen est surnommé le Bob Ross de la cuisine, en effet ce dernier réalise des desserts/plats somptueux, idéal pour les invités ou même lorsque vous avez envie de vous sentir “fancy”[raffiné(e)]. Sur sa chaîne, John nous partage ses meilleures recettes tout en expliquant tout le processus avec délicatesse et humour.

Désormais il est impossible de rater vos meringues!

Borsali Mordjane

Au cœur de la campagne américaine…

J-25

Ce vendredi 2 octobre, Donald Trump, candidat à sa réélection pour la présidentielle américaine, a annoncé sur Twitter être positif à la Covid-19. Il a donc été transféré à l’hôpital dans la soirée et a été soigné avec un traitement expérimental, un cocktail d’anticorps de synthèse produit par le laboratoire américain Regeneron. L’information a bouleversé la scène médiatique mondiale et cette question est sur toutes les lèvres : la positivité de Trump au coronavirus va-t-elle influencer le résultat du scrutin ?

L’actuel président des États-Unis est réputé pour minimiser l’importance du virus pour la population. Il a même déclaré en avril dernier : « Je choisis de ne pas porter le masque » lors d’une conférence de presse. Par ailleurs Joe Biden, le candidat du parti démocrate et le principal concurrent de Donald Trump, a lui été testé négatif à la Covid-19. Il a également rappelé qu’il est important de porter un masque et de respecter les mesures barrières.

Son entrée et sa sortie de l’hôpital à quatre jours d’intervalle ont été largement mises en scène. Et depuis lors, les actions de Trump sont très contestées par les médecins. Effectivement, sa quarantaine aurait dû durer vingt jours car il est sous traitement et des rassemblements sont toujours organisés sous les fenêtres de la Maison Blanche, actuellement considérée comme un foyer de contamination.

Mais pendant que Trump est confiné à la Maison Blanche, Biden continue seul la course à la présidence. Il effectue un voyage de campagne depuis vendredi dernier au Michigan, un état pivot (voir article du 04/10/20 sur la campagne américaine) qui a été remporté par les Républicains en 2016. Le meeting de Donald Trump en Floride, également un swing state, a lui été annulé pour ses raisons de santé.

Les sondages américains ont toujours placé Joe Biden devant Donald Trump mais cet écart semble s’être creusé depuis l’annonce du test positif au virus du président. En effet, cela est vrai dans des états décisifs tels que la Floride où Trump est passé de 46,6 % à 43,3 % ou encore au Michigan où Joe Biden est remonté dans les sondages passant de 48,8 % à 49,4 %.

La positivité du président américain à un mois de l’élection est un élément important dans la course au pouvoir. L’annonce a fait beaucoup réagir tous les médias internationaux et ses conséquences sont encore visibles, comme l’annulation du second débat entre les deux candidats le 15 octobre. Cela nous montre que cette campagne est pleine de rebondissements inattendus et est loin d’être terminée. Pour autant, son influence sur le résultat final du vote des américains ne peut pas être déterminée avec précision…

Sources : huffingtonpost.fr, lefigaro.fr, yahoo.com, lexpress.fr, france24.com, rmc.bfmtv.com, franceinter.fr, lemonde.fr, ladepeche.fr, radio-canada.ca

Oriane Frison

Une guerre qui s’éternise

Depuis ce 27 septembre, la guerre entre l’Azerbaïdjan et certains séparatistes arméniens fait de nouveau rage. Ce conflit pour le territoire du Haut-Karabakh aussi appelé Artsakh à débuté en 1988 et avait fait plus de 30 000 morts et des centaines de milliers de réfugiés. Cette guerre s’était enlisée en 1994 où le front s’était figée depuis malgré quelques affrontements minimes. Depuis cette reprise de la guerre, ce 27 septembre, le bilan officiel des morts s’élève a plus de 400 morts dont 22 civils arméniens et 31 soldats azerbaidjanais. D’après les autorités séparatistes arménienne, la moitié des habitants du Haut-Karabakh, donc 140 000 habitants ont déjà dû partir a cause de ces affrontements.

Depuis samedi et après 13 jours de combat, les deux pays se sont mis d’accord pour un cessez-le-feu qui commencerait à midi grâce à l’aide essentielle des russes dans ces négociations. L’Azerbaïdjan et l’Arménie se sont également engagés à négocier un règlement du conflit pacifiquement mais malheureusement les deux pays ont déjà commencé à s’accuser de rompre cette trêve et de reprendre les offensives.

Les principales motivations du conflit sont dues au droit du peuple arménien qui vit dans cette enclave depuis des générations d’un côté, et de l’autre côté, l’Azerbaïdjan pensent que ce territoire leur appartient de plein droit.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/10/10/haut-karabakh-azerbaidjan-et-armenie-s-accordent-sur-un-cessez-le-feu-a-partir-de-midi_6055515_3210.html

Sahel Ben Brahem