La liberté d’expression, un des fondements de notre démocratie…

Il nous a semblé important en ce début d’année de faire écrire et réagir nos élèves sur un thème essentiel à notre démocratie: la liberté d’expression. Nous avons dernièrement vu un homme attaqué et blessé d’autres pour dénoncer la publication de caricatures. Que fait-il de la liberté d’expression ? France, pays des philosophes des Lumières, de Voltaire, de Rousseau et Diderot… La liberté, que nous avons acquise après de longues luttes, nous devons encore malheureusement nous battre pour rappeler qu’elle est ancrée en nous… Rien ne pourra nous la prendre.

Ce premier dossier est un corpus de réflexions sur la liberté d’expression… A vous de le lire…

La liberté d’expression, qu’est-ce-que c’est ?
La liberté d’expression est la liberté d’exprimer ses pensées et opinions, de diffuser les informations librement sur n’importe quel support (discours, écrit, dessin, photographie…) tout en respectant les droits des autres et par conséquent ne pas atteindre leur propre liberté. La haine raciale, nationale, religieuse, les propos diffamatoires ou l’appel au meurtre sont donc des délits interdits par la loi. Chaque individu a une définition de la liberté d’expression différente. En France, ce sont les articles 19 et 11 qui l’a définissent: “Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.” “tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement.”

Quel en est l’intérêt ?
Elle permet l’échange des idées entre individus, c’est donc un droit fondamental pour une démocratie. Et cette liberté n’est dans certaines circonstances pas seulement un droit, mais aussi un devoir, quand on est au courant d’informations très importantes, comme le docteur Li Wenliang était au courant d’un problème sanitaire ressemblant au SRAS, nous devons faire part de cette information.

Est-elle la même dans tous les pays ?
En France, ce droit est garanti par les lois, par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, par la Constitution française adoptée en 1958, et par la Convention européenne des droits de l’homme signée en 1953… Mais dans d’autres pays ce n’est pas forcément le cas.
En Chine, par exemple, le peuple n’a pas le droit de critiquer le parti communiste chinois, l’internet est donc censuré et fortement surveillé. Ne pouvant pas censurer les contenus étranger, la Chine a aussi mis en place le projet bouclier doré, aussi appelé le Grand Firewall de Chine.
Il en résulte que la liberté d’expression varie en fonction du régime politique de l’Etat et de la/des personne(s) au pouvoir.
Une valeur menacée…

https://actualitte.com/images/actualites/cartooning.jpg
Plantu


Ainsi, la liberté d’expression est une liberté fondamentale, reconnue et protégée constitutionnellement. Cependant, différents faits divers nous alertent que cette valeur est de plus en plus menacée: l’inculpation d’Edward Snowden (22 juin 2013), les attentats contre Charlie Hebdo (7 jan. 2015)…
La liberté d’expression est au cœur de la polémique…

Emma, Mirian, Sophia, Ines et Mordjane.

La liberté d’expression

La liberté d’expression se définit par la capacité de parler librement de n’importe quel sujet sans outrepasser les libertés d’autrui, et sans avoir peur d’en subir des représailles.
Au sein de notre société, la liberté d’expression est indispensable pour le développement et l’épanouissement de chaque individu. En effet, c’est en échangeant librement des informations et en confrontant des opinions que les individus parviennent à comprendre le monde dans lequel ils vivent. Par ailleurs, nous pouvons dire que, sans liberté d’expression, il ne peut y avoir de démocratie. Effectivement, elle est mise à mal dans plusieurs pays à travers le monde. Surtout dans les dictatures, qui essaye de la réprimer afin d’assurer le contrôle de la population. Heureusement, aujourd’hui une grande partie des Etats favorise la liberté d’expression et créent des lois comme la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen en France.

La liberté d’expression comme beaucoup de droits et de liberté, possède sa propre histoire. De nombreuses figures historiques ont lutté pour l’obtenir notamment à travers des écrits comme Louise Michel ou Beaumarchais. D’autre on jouit de cette liberté déjà instaurée comme Zola, Martin Luther King ou Charlie Hebdo. Chacun d’eux ont fait tout leur possible pour exprimer leurs opinions afin que le plus de personnes puissent les entendre.
Tout d’abord, il faut savoir qu’en France, comme nous l’avons déjà cité, la DDCH signée le 24 août 1789 à l’issu de la Révolution française, est le premier texte qui définit la liberté d’expression. Par la suite, nous rappelons qu’Emile Zola à la fin du XIX° siècle a défendu un innocent, un citoyen de confession juive, Albert Dreyfus, et a rédigé un article le 13 janvier 1998 dans Le Figaro, « J’accuse ». Il écrit en gros les mots « je trouverais lâche de me taire ». Un demi-siècle plus tard, aux Etats-Unis, sans les manifestations et la liberté d’expression, jamais le discours « I have a dream » de Martin Luther King aurait eu lieu. Nous rappelons que ces paroles ont touché le monde entier et ont réussi à remettre en cause les vexations des noirs américains. Or, d’après la définition de la liberté d’expression, ce droit est accordé à tous les Hommes, quelque soit leur couleur de peau. Tous ces exemples montrent que la défense de la liberté d’expression est un combat de chaque instant et qui n’est pas propre à un pays et à une époque.

Parfois cette liberté d’expression amène à des propos provocateurs qui peuvent être mal interprétés par les individus visés. Cependant il n’est absolument pas concevable de répondre par des violences comme des attentats. Ainsi la liberté d’expression permet le blasphème et la non croyance.

Sahel, Romane, Valentin.

LA LIBERTE D’EXPRESSION
Qu’est-ce que la liberté d’expression ?
« Si l’on ne croit pas à la liberté d’expression pour les gens qu’on méprise, on n’y croit pas du tout. » Noam Chomsky
Le Conseil constitutionnel qui est une institution française créée par la Constitution de la Cinquième République a décrit la liberté d’expression telle « une liberté fondamentale d’autant plus précieuse que son existence est une des garanties essentielles du respect des autres droits et libertés ».
La liberté d’expression fait partie des libertés fondamentales et elle est définie dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948. Cette dernière énonce le fait que tout individu à la droit de penser et d’exprimer ses opinions ainsi que ses choix comme il le souhaite dans tous les domaines (politique, religieux, philosophique, morale…).

Mais quelles sont les limites de cette liberté ?
«La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre à l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi » Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen 1789
L’article numéro 1 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme affirme que cette liberté doit se faire « sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière ».

Cette liberté est également délimitée par des lois qui déterminent et imposent des limites tels l’article 19 de la Déclaration des Droits de l’Homme :
« Article 19 1 : Nul ne peut être inquiété pour ses opinions 2 : Toute personne a droit à la liberté d’expression ; ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir, et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen de son choix. 3 : L’exercice des libertés prévues au paragraphe é du présent article comporte des devoirs spéciaux et des responsabilités spéciales. Il peut en conséquence être soumis à certaines restrictions qui doivent toutefois être expressément fixées par la loi et qui sont nécessaires : a) Au respect des droits ou de la réputation d’autrui ; b) A la sauvegarde de la sécurité nationale, de l’ordre public, de la santé ou de la moralité publique. »

Cet article nous explique donc que la liberté d’expression ne doit pas porter atteinte à l’Etat (la publication d’affaires judiciaires actuelles) ou à un citoyen (en diffamant des informations d’ordre privé, par exemple le droit à l’image doit être respecter) ; elle ne doit pas non plus porter atteinte à la personne (par de la discrimination et/ou de la haine : propos racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires et bien d’autres exemples). Le respect de la propriété intellectuelle marque également une limite à la liberté d’expression.

Qui rejette la liberté d’expression ?
« La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres »
Malgré des limites marquées par la CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme), la liberté d’expression pose de nombreux problèmes. Bien que dans la plupart des cas la liberté d’expression soit utilisée à bon escient, quelques fois la liberté de certains empiète sur la liberté d’autres et est utilisée dans le but de nuire à autrui. Ce phénomène peut s’avérer indécent et peut conduire à des situations dangereuses pour la population et la société. Par exemple, suite à la publication d’une carricature d’une figure de la religion musulman, l’auteur, qui s’est senti libre d’exprimer son mépris envers cette religion, a dechainé chez les pratiquants de la religion une haine qui s’en est suivi, malheureusement, d’un attentat (Charli Hebdo, janvier 2015). De plus, une utilisation malveillante de la liberté d’expression peut aboutir à des propos sexistes, racistes ou encore qui portent atteinte à la liberté de culte. En outre, la liberté d’expression profite plus à une certaine catégorie de personnes : par exemple, un homme tenant des propos racistes ne sera moins réprimé qu’une femme tenant les mêmes propos.

Louise, Oriane, Camille, Ella.

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_constitutionnel_%28France%29
ooreka.fr, gralon.net, toupie.org
https://justice.ooreka.fr/astuce/voir/553907/liberte-d-expression
http://www.jurizine.net/2005/09/01/33-articles-10-et-11-ddhc-liberte-dopinion-et-liberte-dexpression
https://fr.unesco.org/70years/liberte_dexpression
https://www.assemble-nationale.fr/histoire/peinedemort/pacte-international-droits-civils-et-politiques.asp

Qu’est ce que la liberté d’expression ?

Selon nous, ce qu’on appelle « liberté d’expression » désigne ce qu’un individu peut dire sans que cela blesse autrui. Mais chaque esprit d’individu est différent, ce qui signifie que le terme de liberté peut être remis en question par sa relativité. Chaque dire d’un individu affecte qui l’entend, que ce soit blessant ou mal vu, mais aussi drôle, intéressant, sympathique…

Mais dans notre société, tout ce que peut dire une personne peut être diffusée à beaucoup de monde voire à un pays ou à la terre entière. La dite « liberté d’expression » est donc ce que l’on peut affirmer sans honte. J’ai quelques fois des pensées certaines, mais je me tais ou dis l’opposé par peur du regard des autres. Alors tant que les préjugés ne seront pas levés, il n’y aura pas de liberté d’expression. Prenons deux personnes qui livrent leurs avis controversés aux grands publics: Freeze Corleone et Eric Zemmour. Certaines de leurs opinions sont extrémistes et mauvaises pour notre République; des personnes, qui défendent la liberté d’expression, veulent les faire taire, notamment une personne qui a porté plainte contre les paroles du jeune rappeur dans ces musiques «Freeze Raël» et «Rap Catéchisme».

Où commence ou s’arrête la liberté d’expression? Même si je suis contre certains de leurs propos, ce sont des personnes qui expriment leurs sentiments et leurs pensées. Toutefois la liberté d’expression est encadrée par la loi, elle ne doit pas blessée, être diffamatoire et tenus des propos de haine. La société doit se protéger de tels dérapages.

Daniel, Yanis, Sami et Adrien.

Pour conclure…

La liberté d’expression est tout d’abord un droit que tout français possèdent. Au début, il a été utilisé à travers la presse écrite. En 1789, avec la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, la France
devient un Etat de droit. La devise de la République rappelée dans la Constitution de 1958 est “Liberté, Egalité, Fraternité”. La liberté concerne tous les domaines comme la liberté d’expression ou la liberté de penser. Comme autres marques dans le temps, le 28 aout 1963, le pasteur noir, Martin Luther King prononce son célèbre discours “I have a dream”, contre le racisme et la ségrégation.

Nous avons défini la liberté d’expression comme le droit d’affirmer ses choix et sa pensée politique ou de pouvoir dire ce que l’on pense. Mais aussi de s’habiller comme on le souhaite ( surtout du côté de la femme), de manifester, d’exprimer son désaccord ou sa religion. Affirmer son orientation sexuelle, s’exprimer sur les réseaux sociaux, avoir ses propres idées et les assumer, sont d’autres points qui la définissent.

Mais pourquoi est-elle parfois restreinte?
La liberté d’expression d’une personne ne doit en aucun cas, remettre en cause celle d’une autre.
Pour que cela soit réellement une liberté, il faut ne pas avoir peur des conséquences ou de sa sécurité après avoir exprimé son opinion ou d’affirmer ses choix sans subir du harcèlement. Mais aussi pouvoir manifester et montrer son désaccord sans en arriver à la violence.
C’est pourquoi, la liberté d’expression est restreinte dans certaines conditions particulières qui interdisent l’incitation à la haine (raciale, religieuse.. ou l’appel à la violence physique ). En France, la laïcité permet de restreindre cette haine tout en étant libre de s’exprimer.

Mathilde, Alexandra, Louise et Gaia.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s