Robthedrums, les débuts d’un jeune musicien.

  Azur : c’est le thème que Robthedrums a choisi pour son premier EP de 4 sons qui nous emmène dans un univers relaxant, loin de l’ambiance « covidesque » dans laquelle nous sommes plongés actuellement.  Ses morceaux sont disponibles depuis le 19 septembre sur toutes les plateformes de streaming.

Mais comment un jeune artiste peut-il aujourd’hui rendre sa musique accessible à tous?

Rencontre avec Robthedrums qui partage avec nous ses expériences et son amour de la musique.

GR : Peux-tu nous décrire ton parcours scolaire et professionnel ?

RTD : J’ai eu mon bac ES puis j’ai étudié 3 ans  à l’Institut Supérieur des Techniques du Son en mélangeant les cours et les stages dans des studios d’enregistrement (à la fois studios de musique mais aussi des studios de post-production dans le cinéma ou dans l’audiovisuel), pour découvrir le son sous toutes ses formes.

Lors de ma 3ème  année à l’ISTS, j’ai commencé à travailler comme ingénieur du son dans un studio.   Mais à côté de mon travail, je fais depuis quelques années maintenant de la musique en composant pour des artistes ou en écrivant des projets personnel.

G.R : Quand et comment as tu commencé à tintéresser à la musique ?

RTD : J’ai toujours entendu beaucoup de musique chez moi  et vers 6 ans mon père m’a fait prendre des cours de musique, j’ai fait de la basse puis de la batterie. J’ai eu mon premier groupe au collège, mes premières répétitions, premiers enregistrements et premiers concerts. Ce sont de super souvenirs, qui m’ont donnés envie de continuer dans ce milieu.  Quand l’aventure avec le groupe s’est terminée, j’ai commencé à faire de la musique de mon côté et je me suis intéressé au son et aux techniques d’enregistrement en achetant un ordinateur, un peu de matériel et mon premier logiciel. J’ai tout de suite eu l’impression d’avoir un nouveau monde de création devant moi

G.R : Comment as tu composé tes 4 morceaux ?

RTD : J’ai eu l’idée de sortir un projet musical (en solo, sous le nom Robthedrums) il y a un peu plus d’un an.

Après avoir composé et travaillé comme ingénieur du son pour des artistes ou des projets audiovisuel, j’avais des morceaux en stock (des instrumentales le plus souvent), j’ai donc voulu en regrouper quelques uns au sein d’un projet et présenter le style de musique que j’aime produire.

Le morceau  «WAVE» , qui date de 2018, est un morceau en featuring avec STUCKINWAVEFORMS, un ami producteur avec une identité musicale très originale qui m’inspire. «TEARS» a été écrit il y a 2 ans et c’est en le faisant écouter à R3Mi (un ami ingénieur du son et compositeur), qu’ il a eu l’idée d’y apporter sa touche personnelle. «MOTEL» en featuring avec le groupe Lubie  et «WINTERTONIC» avec Tom Carrey, un super guitariste, sont les morceaux les plus récents.

C’était essentiel pour moi de sortir un projet assez personnel tout en invitant des amis musiciens dessus.  C’est également une amie, Servane Martin, qui a réalisé la pochette de l’EP.

G.R : Quels artistes tont influencé ?

RTD : C’est difficile de répondre précisément à la question. J’écoute beaucoup de styles différents, mon inspiration vient d’un peu partout. Plus jeune, j’écoutais essentiellement du rock, et j’ai découvert assez tard la culture hip-hop et la musique électronique. Pour faire simple, parmi les artistes que j’écoute en ce moment il y a Superpoze, J Dilla , Tame Impala ou le dernier album des Strokes. Ce sont des styles très variés, qui m’influencent beaucoup dans ma musique.

G.R : Comment as-tu réussi à te faire diffuser sur des plateformes de streaming ?

RTD : Dans le studio ou je travaille, il y a une partie label et édition musicale, ce sont donc eux qui ont géré la distribution du projet. Je pense que c’est important aujourd’hui d’être présent sur les plateformes de streaming, c’est probablement le moyen le plus simple et efficace pour diffuser sa musique et la faire écouter au plus grand nombre, même si dans l’absolu je rêve de pouvoir faire une version physique de mes projets (que ce soit un CD ou un vinyle).

G.R : Comment ton EP a t il été reçu ?

RTD : Dans l’ensemble, j’ai eu des très bons retours, ça me fait plaisir, parfois je ne m’y attendais pas. J’ai été assez discret tout le long de la création, je l’ai annoncé cet été pour le sortir à la rentrée. Mais ça me touche toujours beaucoup de lire les retours sur mon EP, même quand ce n’est pas positif, j’essaye toujours d’écouter le ressenti de chaque personne.

G.R : Quels sont tes projets ?

RTD : J’ai toujours beaucoup trop de projets en tête, mais j’aimerai avant tout continuer à travailler avec des artistes comme ingénieur du son ou compositeur et évidemment donner une suite à «AZUR». J »espère sortir de nouveaux morceaux ces prochains mois pour continuer à developper mon univers musical. Mais j’aimerai aussi composer de la musique à l’image par exemple. C’est quelque chose qui m’a toujours plu, essayer de placer mes morceaux sur une pub, un jeux vidéo ou un film d’animation…à voir ! En attendant vous pouvez toujours écouter «AZUR» qui est disponible sur toutes les plateformes de streaming.

G.R : Quels conseils donnerais tu à des jeunes qui souhaitent se lancer dans la musique ou qui souhaitent travailler dans lunivers de la musique ?

RTD : Honnêtement, je ne me sens pas forcément légitime pour donner des conseils, mais le plus important c’est d’aimer ce que l’on fait, être prêt à se donner à 100% tous les jours et ne jamais lâcher l’affaire.

En travaillant tout peut devenir possible, alors il faut toujours y croire

Merci à Robthedrums pour m’avoir accordé cette interview et allez écouter AZUR sur les plateformes de streaming !

Gaïa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s