Au cœur de la campagne américaine…

J-25

Ce vendredi 2 octobre, Donald Trump, candidat à sa réélection pour la présidentielle américaine, a annoncé sur Twitter être positif à la Covid-19. Il a donc été transféré à l’hôpital dans la soirée et a été soigné avec un traitement expérimental, un cocktail d’anticorps de synthèse produit par le laboratoire américain Regeneron. L’information a bouleversé la scène médiatique mondiale et cette question est sur toutes les lèvres : la positivité de Trump au coronavirus va-t-elle influencer le résultat du scrutin ?

L’actuel président des États-Unis est réputé pour minimiser l’importance du virus pour la population. Il a même déclaré en avril dernier : « Je choisis de ne pas porter le masque » lors d’une conférence de presse. Par ailleurs Joe Biden, le candidat du parti démocrate et le principal concurrent de Donald Trump, a lui été testé négatif à la Covid-19. Il a également rappelé qu’il est important de porter un masque et de respecter les mesures barrières.

Son entrée et sa sortie de l’hôpital à quatre jours d’intervalle ont été largement mises en scène. Et depuis lors, les actions de Trump sont très contestées par les médecins. Effectivement, sa quarantaine aurait dû durer vingt jours car il est sous traitement et des rassemblements sont toujours organisés sous les fenêtres de la Maison Blanche, actuellement considérée comme un foyer de contamination.

Mais pendant que Trump est confiné à la Maison Blanche, Biden continue seul la course à la présidence. Il effectue un voyage de campagne depuis vendredi dernier au Michigan, un état pivot (voir article du 04/10/20 sur la campagne américaine) qui a été remporté par les Républicains en 2016. Le meeting de Donald Trump en Floride, également un swing state, a lui été annulé pour ses raisons de santé.

Les sondages américains ont toujours placé Joe Biden devant Donald Trump mais cet écart semble s’être creusé depuis l’annonce du test positif au virus du président. En effet, cela est vrai dans des états décisifs tels que la Floride où Trump est passé de 46,6 % à 43,3 % ou encore au Michigan où Joe Biden est remonté dans les sondages passant de 48,8 % à 49,4 %.

La positivité du président américain à un mois de l’élection est un élément important dans la course au pouvoir. L’annonce a fait beaucoup réagir tous les médias internationaux et ses conséquences sont encore visibles, comme l’annulation du second débat entre les deux candidats le 15 octobre. Cela nous montre que cette campagne est pleine de rebondissements inattendus et est loin d’être terminée. Pour autant, son influence sur le résultat final du vote des américains ne peut pas être déterminée avec précision…

Sources : huffingtonpost.fr, lefigaro.fr, yahoo.com, lexpress.fr, france24.com, rmc.bfmtv.com, franceinter.fr, lemonde.fr, ladepeche.fr, radio-canada.ca

Oriane Frison

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s