Les rappeurs qui méritent plus…

3. Laylow

Né en 1993, Laylow est un rappeur français né en 1993 à Plaisance-du-Touch en banlieue de Toulouse qui a su forger un univers musical et visuel bien particulier depuis le début de sa carrière. C’est à l’âge de 12 ans qu’il se plonge dans le rap. Le côté bling-bling des rappeurs américains l’impressionne dès son enfance, et c’est à cette époque qu’il commence à écrire ses premiers textes avec son grand frère en s’inspirant de Ja Rule ou G-Unit.

Il débute sa carrière avec Sir’Klo, lui aussi toulousain, avec qui il sort un premier projet baptisé Roulette Russe en 2013 qui est suivi par l’EP 310 la même année. Il décide ensuite de quitter ce duo et le label Barclay pour muer et se recréer une toute nouvelle image musicale et visuelle. La mutation s’opère au cours de l’année 2014. Laylow travaille, fait des clips, redéfinit son univers, et rentre dans l’ère de ce qu’il appelle la « digitalisation ». C’est à ce moment qu’il rencontre le mystérieux collectif TBMA, une entité de vidéastes et de producteurs anonymes.

Laylow revient en novembre 2015 en collaborant sur un EP entier avec Wit., Digital Night. Un 8 titres avec huit clips où l’on retrouve TBMA à la réalisation. En 2016, finalement, il sort son premier projet solo, Mercy, un dix-titres où l’on retrouve Sneazzy, Di-Meh, Aladin 135 et Wit. Son deuxième projet sort le 5 juillet 2017. Digitalova, contient à nouveau 10 titres et invite de nouveaux artistes en collaboration, le parisien Jok’Air et son acolyte Sir’Klo. Son troisième projet solo de 10 titres, .RAW est sorti le 19 juin 2018 et accueille un unique featuring avec encore et toujours Wit.. Le quatrième projet ne tarde pas à arriver et sort le 7 décembre de la même année soit moins de 6 mois plus tard. Il contient encore une fois 10 titres et est intitulé .RAW-Z. Il s’en suit une tournée en 2019. Le 28 février 2020, il dévoilera son premier véritable album studio Trinity, dont les deux premiers extraits “Megatron” et “TrinityVille” ont déjà été révélés.

La musique de Laylow est très spéciale et à contre-courant de tout le paysage du rap français. Il se dit toujours être à la recherche des sonorités de demain et être impliqué dans toutes les étapes du processus créatif de sa musique. Très attaché à tout l’univers visuel qui l’accompagne, il décrit TBMA comme « la suite de sa pensée ». Ses clips ont tous différents mais sont en même temps relativement similaires dans l’ambiance, comme connectés. Laylow est obsédé par le futur, et il veut nous le faire savoir.

Selon moi Laylow a trop longtemps été boudé par les médias et le public par rapport au travail qu’il fournit depuis 7 ans. Son style est très novateur et son univers est tout simplement unique. Je ne pense pas me tromper en disant que s’ il avait été américain, il serait déjà aujourd’hui élevé au rang de star. La sortie imminente de son nouveau projet fait beaucoup parler, et son Olympia le 6 mars prochain vient d’être annoncé complet. Bref, un rappeur très prometteur à suivre de près.

Sources : https://www.booska-p.com/new-laylow-un-rappeur-enigmatique-et-digital-portrait-n76709.html

https://hypebeast.com/fr/2018/7/laylow-raw-interview-edito

https://genius.com/artists/Laylow

Léo Lavigne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s