#4 Rosa Parks : au nom de l’humanité !

« Les gens racontent que j’ai refusé de céder mon siège parce que j’étais fatiguée, mais ce n’est pas vrai. Je n’étais pas fatiguée physiquement, ou pas plus que d’habitude à la fin d’une journée de travail. Je n’étais pas vieille, alors que certains donnent de moi l’image d’une vieille. J’avais 42 ans. Non, la seule fatigue que j’avais était celle de céder. »

Rosa nait le 4 février 1913, en Alabama, un Etat très raciste du Sud des Etats-Unis. Suite au divorce de ses parents, elle part vivre avec sa mère et son frère chez ses grands-parents. Sa mère étant institutrice, elle lui enseigne l’école à la maison jusqu’à ses 11 ans car elle voulait qu’elle reçoive une bonne éducation. Elle est ensuite envoyée à la Montgomery IndustrialSchool for Girls, une école réservée aux Noirs. Elle est alors confrontée au racisme : elle ne peut pas prendre le bus scolaire car ceux-ci sont réservés aux blancs et son école est incendiée deux fois par le Ku Klux Klan. Elle continue ses études au Alabama StateTeachersCollege for Negroes, mais les suspend pour s’occuper de sa mère et sa grand-mère malades.

En décembre 1932, elle épouse Raymond Parks, un membre de la National Association for the Advancement of ColoredPeople (NAACP). Il l’encourage à poursuivre ses études, et elle obtient ainsi un niveau d’études élevé, obtenu à cette époque que par 7% des Noirs. Elle occupe alors le poste de couturière de 1930 à 1955 en alternance avec celui d’aide-soignante.

En 1943, elle devient secrétaire de la NAACP. En 1944, elle enquête sur le viol par 7 hommes sur la personne de Recy Taylor, une femme afro-américaine, où les coupables ont été identifiés mais jamais arrêtés. En 1955, elle lève des fonds pour la défense d’une jeune fille de 15 ans, Claudette Colvin qui avait refusée de laisser sa place à un homme blanc dans le bus.

Mais c’est le 1er décembre 1955, que Rosa Parks devient célèbre en refusant de laisser sa place dans le bus, à un blanc. Elle est arrêtée et sera incarcérée jusqu’à son procès, pour désordre à l’ordre public et violation des lois locales. Elle sera libérée suite à son procès.

La nuit suivante se rassemblent 50 dirigeants de la communauté afro-américaine et un jeune pasteur non connu à l’époque : Martin Luther King. Ils fondent la Montgomery Improvement Association et désigne King comme président.

La veille de son procès, c’est 35 000 tracts qui sont distribués pour inviter les Noirs à ne plus prendre le bus le lundi 5 décembre. C’est le début du boycott de Montgomery qui dura 381 jours, jusqu’à l’abolition des lois ségrégatives dans les bus le 20 décembre 1956. Durant cette année 1956, des actes violents sont perpétrés envers les protestataires et des attaques aux domiciles de Martin Luther King.

Par la suite, Rosa Parks devient une icône pour le mouvement des droits des Noirs. Son combat débouche en 1964, avec la loi interdisant toute forme de discrimination dans les lieux publics.

Rosa Parks meurt le 24 octobre 2005. Sa dépouille est restée exposée deux jours dans la Rotonde du Capitole des Etats-Unis pour un hommage public. Puis son cercueil est exposé au Charles H. Wright Museum of African American History où 700 000 personnes viennent lui rendre hommage. Des milliers de personnes assistent à ses funérailles, le 2 novembre, dont Bill et Hillary Clinton et le révérend Jesse Jackson qui écrit d’elle : « Elle s’est assise pour que nous puissions nous lever. Paradoxalement, son emprisonnement ouvrit les portes de notre longue marche vers la liberté ». Les premières places des bus de Montgomery restèrent vacantes jusqu’à son enterrement, avec sa photo et un ruban noir portant l’inscription : « La société de bus RTA rend hommage à la femme qui s’est tenue debout en restant assise. »

Elle est décorée de la médaille Spingarn, la plus haute distinction de la NAAC, en 1979 ; du Martin Luther King Jr. Award, l’année suivante ; du prix de la paix Rosa Parks, en 1994 ; de la Médaille présidentielle de la Liberté (la plus haute distinction décernée par l’exécutif américain), des mains du président des États-Unis Bill Clinton, en 1996 ; et d’encore bien d’autres…

Sources textes et photos :

https://en.wikipedia.org/wiki/Rosa_Parks

https://www.linternaute.fr/actualite/biographie/1776068-rosa-parks-biographie-courte-dates-citations/

https://www.herodote.net/1er_decembre_1955-evenement-19551201.php

Lise Junique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s