Le transport de demain?

Le transport de demain ?

Alors qu’il travaille encore sur l’Hyperloop, un moyen de transport ultra rapide qui propulserait des capsules à plus de 1200Km/h dans un tube grâce à un champ magnétique généré par des moteurs à induction, pour le transport des piétons et des cyclistes, Elon Musk, PDG et directeur de la technologie de la société SpaceX, a déjà un autre projet en tête. Quel est-il? Aller de n’importe quelle ville à l’autre bout du monde en moins d’une heure! C’est en tout cas la promesse qu’il fait et pour laquelle il compte associer son projet de tunnels urbains, des capsules Hyperloop et enfin sa future fusée : Big Falcon Rocket.

Elon Musk, qui est également le fondateur de plusieurs sociétés comme Tesla, The Boring Company ou encore Neuralink, a laissé de nombreux individus perplexes lorsqu’il a annoncé son projet de tunnels urbains qui consistait à creuser des tunnels sous les villes dans le but d’y faire glisser des voitures à 200 km/h grâce à des panneaux électriques glissants. Certains ne croyaient pas à ce projet et ne pensaient pas le voir un jour réalisé. Mais ils se trompaient car la société The Boring Company a effectivement commencé et presque achevé un tunnel sur le site du siège de SpaceX, dans le comté de Los Angeles. Seulement, le projet ayant changé de finalité, il n’est plus question de faire glisser des voitures, mais d’acheminer des piétons et des cyclistes d’un endroit à un autre.
Mais le milliardaire visait beaucoup plus haut à ce moment là. En effet, dans un message qu’il a publié à partir de Twitter, il affirme que l’Hyperloop pourra transporter des passagers depuis la ville jusqu’à des ports spatiaux SpaceX en 10 à 15 minutes afin de prendre des vols pour des villes se situant à l’autre bout de la planète et qui durerait moins d’une heure. Ainsi, un vol Paris-New York se ferait en 30 minutes et un vol New York-Shangaï en 39 minutes. Ces vols se feraient dans la future fusée de Musk avec laquelle il souhaite aller sur Mars dès 2024 et révolutionner le transport aérien : la Big Falcon Rocket, qui irait à une vitesse de 27 000 km/h, comme le montre la simulation de SpaceX dans laquelle le concept de vols à bord de fusées est dévoilé. Les tunnels Hyperloop viendraient donc finalement achever ce système pour permettre aux voyageurs de rejoindre le plus rapidement possible un port spatial SpaceX.
Les premiers vols d’essai de la fusée devrait être réalisés début 2019.

lien de la simulation : https://www.youtube.com/watch?v=zqE-ultsWt0

sources photos :

marsbasealpha.com
businessinsider.com

Paul COMPAIN