La journée mondiale pour la liberté de la presse

La Journée mondiale de la liberté de la presse a été instaurée par l’Assemblée générale des Nations Unies en décembre 1993, suivant la recommandation adoptée au cours de la 26 ème conférence générale de l’Unesco (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization) en 1991. Ce fut une réponse à l’appel de journalistes africains qui ont proclamé la Déclaration de Windhoek sur le pluralisme et l’indépendance des médias. Cette journée a donc été instaurée le 3 mai, jour lors duquel la Déclaration de Windhoek a été adoptée.

Cette déclaration souhaitait l’établissement, le maintien et la promotion d’une presse pluraliste, libre et indépendante et soutenait fortement l’importance d’une presse libre pour le développement et la préservation de la démocratie au sein d’un État. Cependant, même si cette journée mondiale est célébrée depuis 1993, elle remonte à 1948, année où la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen par l’Assemblée générale de l’ONU, qui s’était réunie à Paris. En effet, il est notifié, dans l’article 19 que : « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. ». Selon l’Unesco, qui organise chaque année les activités du 3 mai, la journée mondiale de la liberté de la presse est une journée d’action qui favorise la création d’initiatives qui visent à la défense de la liberté de la presse, une journée de rappel qui sert à rappeler aux États le respect des engagements qu’ils ont pris envers la liberté de la presse, une journée d’alerte qui permet de sensibiliser le public à la cause de la liberté de la presse, une journée commémorative en mémoire des journalistes qui ont perdu la vie alors même qu’ils exerçaient leur profession, et enfin une journée d’appui envers les médias qui sont victimes de mesures qui entravent la liberté de la presse ou qui visent à l’abolir.

Actuellement, dans le monde entier, la journée mondiale de la liberté de la presse est devenue l’occasion d’informer et de sensibiliser les individus par rapport au non respect du droit à la liberté d’expression. Cette année, l’Unesco célébrera la 25ème de la journée mondiale de la liberté de la presse sur le thème « Médias, justice et état de droit : les contrepoids du pouvoir. De plus, les célébrations porteront sur les questions des médias et de la transparence du processus politique, de l’indépendance du système judiciaire et de ses connaissances en matière de médias, et de la responsabilité des institutions de l’État vis-à-vis du public.

Source : camer.be
presse-dz.com

Paul COMPAIN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s