La journée mondiale pour la liberté de la presse

La Journée mondiale de la liberté de la presse a été instaurée par l’Assemblée générale des Nations Unies en décembre 1993, suivant la recommandation adoptée au cours de la 26 ème conférence générale de l’Unesco (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization) en 1991. Ce fut une réponse à l’appel de journalistes africains qui ont proclamé la Déclaration de Windhoek sur le pluralisme et l’indépendance des médias. Cette journée a donc été instaurée le 3 mai, jour lors duquel la Déclaration de Windhoek a été adoptée.

Cette déclaration souhaitait l’établissement, le maintien et la promotion d’une presse pluraliste, libre et indépendante et soutenait fortement l’importance d’une presse libre pour le développement et la préservation de la démocratie au sein d’un État. Cependant, même si cette journée mondiale est célébrée depuis 1993, elle remonte à 1948, année où la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen par l’Assemblée générale de l’ONU, qui s’était réunie à Paris. En effet, il est notifié, dans l’article 19 que : « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. ». Selon l’Unesco, qui organise chaque année les activités du 3 mai, la journée mondiale de la liberté de la presse est une journée d’action qui favorise la création d’initiatives qui visent à la défense de la liberté de la presse, une journée de rappel qui sert à rappeler aux États le respect des engagements qu’ils ont pris envers la liberté de la presse, une journée d’alerte qui permet de sensibiliser le public à la cause de la liberté de la presse, une journée commémorative en mémoire des journalistes qui ont perdu la vie alors même qu’ils exerçaient leur profession, et enfin une journée d’appui envers les médias qui sont victimes de mesures qui entravent la liberté de la presse ou qui visent à l’abolir.

Actuellement, dans le monde entier, la journée mondiale de la liberté de la presse est devenue l’occasion d’informer et de sensibiliser les individus par rapport au non respect du droit à la liberté d’expression. Cette année, l’Unesco célébrera la 25ème de la journée mondiale de la liberté de la presse sur le thème « Médias, justice et état de droit : les contrepoids du pouvoir. De plus, les célébrations porteront sur les questions des médias et de la transparence du processus politique, de l’indépendance du système judiciaire et de ses connaissances en matière de médias, et de la responsabilité des institutions de l’État vis-à-vis du public.

Source : camer.be
presse-dz.com

Paul COMPAIN

FUKUSHIMA QU’EN EST IL AUJOURD’HUI ?

Le 11 mars 2011, à la suite d’un tremblement de terre et d’un tsunami, le principal service de refroidissement de la centrale de Fukushima Daiichi est mis hors service. Il en résulte que pour éviter l’explosion du à la pression l’exploitant  des centrales décide de lâcher dans l’air  le surplus de pression pour ainsi la stabiliser.

Cette idée peux paraître bonne néanmoins, elle engendre les premiers rejets radioactifs dans l’air. Au terme de plusieurs autres problèmes qui se sont accumulés et ont produit des effets en chaîne, les  réacteurs 1, 2 et 3 sont entrés en fusion alors que la piscine de désactivation du réacteur 4 qui n’était pas en fonctionnement a  surchauffé. De mars à août 2011, cette série de 4 catastrophes nucléaires répand 168 fois plus de césium-137 dans l’atmosphère que l’explosion de la première bombe atomique à Hiroshima en 1945.

Aujourd’hui près de 6000 personnes travaillent quotidiennement sur le chantier de décontamination de Fukushima où plus de 300 m³ d’eau sont injectés chaque jour dans les circuits de refroidissement pour rejoindre ensuite les quelques  400 000 tonnes d’eau contaminée sont accumulées sur le site dans de gigantesques réservoirs occupant de plus en plus d’espace dont on ne sait que faire !

La contamination de l’environnement marin induite par cet accident est considérée comme étant la plus grande pollution radioactive marine de l’Histoire !

 

Pour rappel :

Mise hors service depuis l’accident, la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi devra être démantelée sur une durée évaluée initialement à quarante ans, pour un montant estimé en 2016 à environ 60 milliards d’euros.

 

Paul-Emile Pierre

 Violet Evergarden 

« Violet Evergarden » est un animé, sponsorisé par Netflix, dont la première saison de 13 épisodes est sortie en 2018.

Un animé est un dessin animé japonais, essentiellement lié à l’univers des mangas (des mangas peuvent devenir des animés et inversement, certains animés sont ensuite publiés sous forme de mangas).

Dans cet animé-là, inédit, on suit l’histoire de Violet Evergarden (d’où le titre, ☺), une jeune fille orpheline n’ayant nulle part où aller ailleurs que dans l’armée. A la fin d’une guerre longue de 4 ans, Violet se retrouve seule, avec deux bras artificiels. Elle se retrouve alors à travailler au sein d’un bureau de poste, dans lequel elle va trier les lettres ; elle demande ensuite à travailler en tant que « poupées de souvenirs automatiques », pour comprendre la valeur des sentiments. Son travail consiste en effet à retranscrire les sentiments de ses “clients” sous forme de lettres. Cependant, elle n’a jamais jusque-là appris à exprimer ses sentiments et à  réfléchir de son propre chef : comme une automate, elle ne sait qu’appliquer les ordres. Il y a donc une sorte de paradoxe entre sa vie intérieure et son apparence extérieure car elle ressemble à une poupée .

Les dessins sont magnifiques et d’excellente qualité. L’histoire est émouvante, sans toutefois tomber dans la niaiserie ou le larmoyant, et elle est également très bien construite. En effet, aucun épisode n’est superflu, chacun d’entre eux apporte une nouvelle information sur le passé de Violet ou sur son apprentissage de la compréhension des sentiments.

C’est pourquoi nous avons toutes les deux adoré cette série, tant pour l’histoire que pour les dessins. Et nous attendons vivement une deuxième saison ! voire la traduction en manga de cet animé phare de la saison 2018…. Nous vous le conseillons vivement et un dernier conseil : ne vous arrêtez pas sur le fait que le personnage principal est une fille, et/ou que le format est un dessin animé, car vous le regretteriez sûrement…

Marie-Joe FARRAT et Salomé PREISSIG