Le monde du vélo endeuillé !

Michael Goolaerts, un jeune cycliste Belge né à Liège le 24 juillet 1994 est décédé le 8 avril 2018, lors de la fameuse et mythique course du Paris-Roubaix. Alors qu’il participait à son premier Paris-Roubaix, le jeune cycliste de 23 ans a subi un arrêt cardiaque alors qu’il était entrain de rouler.

Nous allons vous rappeler l’historique de cette course mythique.

Paris-Roubaix est une course très connue et assez ancienne du cyclisme. Cette course a été inventée en 1896 par Théodore Vienne, un industriel du textile qui a organisé de nombreux événements sportifs. Elle s’est faite connaître pour ses nombreux secteurs pavés sur lesquels les coureurs se doivent de redoubler de vigilance. De nos jours, on les compte au nombre de 29. Partant de Paris a l’époque le premier Paris-Roubaix a été remporté par Josef Fischer. Désormais le Paris-Roubaix s’élance de Compiègne et non plus de Paris.

Nous allons maintenant vous faire le récit de cette chute mortelle.

Le coureur de l’équipe Veranda Willem-Crelan se trouvait dans le peloton suivi de près par son coéquipier Adrien Garel. Après avoir passé le premier secteur pavé avec brio, les coureurs entrent dans le deuxième secteur allant de Viesly à Briastre. Soudain Adrien Garel aperçoit son coéquipier foncer tout droit dans le bas côté alors que la route n’était pas difficile, mais Adrien Garel apprendra à l’arrivée que son coéquipier a fait un arrêt cardiaque et a été transporté à l’hôpital de Lille en urgence. Avant que son équipe annonce sa mort sur Instagram, de nombreux cyclistes comme Fabian Cancellara et des équipes de cyclistes comme AG2R La Mondiale ont adressé leurs condoléances à la famille du cycliste.

Les morts se multiplient dans le monde du cyclisme en général, la raison principale n’est pourtant pas les arrêts cardiaques mais les accidents avec les automobiles. De trop nombreux cyclistes amateurs mais aussi professionnels meurent chaque année a cause des automobiles. Le président Emmanuel Macron souhaite  baisser la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires

PIERRE Paul-Emile; MAURER Martin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s