Les murs peints de Philadelphie, une initiative originale.

Philadelphie (Philly) est située au Nord-Est des Etats-Unis dans l’Etat de Pennsylvanie, entre l’immense ville de New York et la capitale Washington DC. C’est une ville artistique, culturelle, musicale, …

Cette cité devient capitale des premiers Etats-Unis dès le début de la guerre d’Indépendance et le reste jusqu’à 1790. Mais après l’émergence de New York comme nouveau centre commercial, culturel et industriel, Philly décline : les activités économiques se déplacent vers New York, les usines ferment progressivement, les emplois ouvriers disparaissent. Le chômage est à son apogée, des quartiers tombent en déshérence, les graffitis se multiplient et émaillent les murs de la ville.

C’est alors qu’en 1984 le maire de Philadelphie décide de mettre en place un programme de lutte contre le vandalisme, il embauche alors Jane Golden, une jeune artiste convaincue que « l’art change la vie ». Pour répondre à sa mission elle propose un programme artistique pour orienter la créativité des jeunes et des populations marginalisés pour le bien commun. En 1996, ce projet pourtant utopique voit le jour sous le nom du Mural Arts Program (MAP).

Le principe est le suivant : une communauté d’habitants travaille avec un artiste qui est rémunéré par la ville. Celui-ci les encadre pour réaliser une fresque grand format sur un des murs de la ville, qui est en général donné par les habitants. Le thème est choisi par le groupe sur un sujet qui les concerne et souvent en relation avec l’environnement immédiat.

Ce qui est intéressant est aussi la dimension sociale du MAP. Car les artistes ne font pas que transformer la ville, ils se transforment aussi par cette action collective, positive, créative, reconnue. Ce processus collaboratif est un outil puissant pour produire du dialogue, construire des relations sociales et donner du pouvoir à des communautés.

« Together, we create art that transforms places, individuals, communities, and institutions. »

Depuis le lancement de ce programme plus de 2000 murs ont été peints dans le centre de Philadelphie mais surtout dans sa périphérie, avec une moyenne aujourd’hui de 50 à 100 projets par an.

Plutôt réticente au début la population est ravie de la présence de ces œuvres au cœur de la ville, transformée en une véritable galerie d’art en plein air. Désormais inséparable de l’image de la ville de Philadelphie ces murs sont aujourd’hui un de ses attraits touristiques à côté du quartier touristique qui comprend tous les bâtiments liés à la fondation des Etats-Unis et à sa Constitution.

Ainsi Philadelphie, devenue la première ville au monde pour le Street Art, se voit sollicitée par de nombreuses villes qui veulent suivre son exemple, dont Paris, pour lancer une démarche similaire.

Il est particulièrement agréable de se balader dans les rues et de se laisser surprendre et émouvoir dès qu’on pose son regard sur un mur peint.

Source :

https://www.muralarts.org/programs/

Source photo : photo personnelle prise en avril 2017

Bérénice Cahen


			

American Horror Story

American Horror Story est une série télévisée américaine créée par Ryan Murphy et Brad Falchuk en 2011. Série incontournable, avec des acteurs, des décors et des situations plus surprenantes et barrées les unes que les autres. Dans cette série, les acteurs restent les mêmes, c’est-à-dire qu’ils interprètent différents personnages au cours des saisons. Chaque saison a sa propre histoire, avec un lieu, des personnages et des décors différents.

Casting :

J’ai choisi les acteurs les plus marquants ou les plus connus d’American Horror Story :

  • Jessica Lange
  • Evan Peters
  • Sarah Paulson
  • Denis O’Hare
  • Lady Gaga
  • Angela Bassett

Synopsis :

American Horror Story comporte pour le moment 6 saisons, dont chaque titre annonce la couleur : The Murder House, Asylum, Coven, Freak Show, Hotel et Roanoke. Une série du genre horreur/thriller qui passe d’une maison hantée à un couvent pour sorcière, d’un asile à un cirque.

Pourquoi j’aime cette série ?

Cette série m’a tout de suite plu, on en devient vite accro. J’adore le juste milieu entre l’horreur et le fantastique, une série angoissante, gore, flippante, glauque mais à petite dose. Un chef d’œuvre à l’américaine que je vous conseille de regarder, à vous de voir !

Laurent Magnin