Promis, vous pouvez vous asseoir sur la cuvette des toilettes publiques…

Le Dr Nilka Figueroa, chercheuse en maladies infectieuses au Harlem Hospital Center, à New York, affirme que les bactéries présentes dans les toilettes publiques sont des microbes cutanés que la plupart des gens ont déjà.

Ces bactéries, généralement des bactéries d’intestins et de peau, se trouvent sur tous les objets présents dans les toilettes, de plus, lorsque vous tirez la chasse, elles s’éparpillent partout, bonne chance pour les éviter.

Parallèlement des études garantissent que n’importe quel appareil de salle de sport contient plus de bactéries que les toilettes.

Toutefois, certaines personnes ont peur de contracter une MST (maladie sexuellement transmissible) dans des toilettes publiques, rien dans la science ne prouve que cela est possible.

Quoi qu’il en soit, la meilleure mesure de prévention est de vous laver les mains, ce geste simple permet d’éliminer le nombre de personnes atteintes de diarrhée de près de 30% et réduit les maladies comme les rhumes et autres maladies respiratoires de 16 à 21%.

Alors rassurez vous, le danger est minime, à moins que vous ayez une blessure ou une coupure sur le postérieur encore ouverte et qu’ une envie pressente vous pousse à aller dans les toilettes d’un bar ou la cuvette est passablement « sale », dans ce cas vous pourrez vous accroupir, mais ce ne sera qu’une question de confort personnel.

Marion Péalat