La première route solaire au monde inaugurée en Normandie

image Jeudi 22 décembre, à Tourouve en Normandie la premier route solaire du monde à été inaugurée en présence de la ministre de l’environnement Ségolène Royal.

Les 2000 automobilistes qui empruntent chaque jour en moyenne la RD5 pour sortir de Tourouve? vont donc rouler 1km sur 2.800 m2 de dalles photovoltaïques.

Selon les initiateurs de ce projet appellé «Wattway», co-inventé par Colas et le CEA Tech, cette route solaire devrait produire l’équivalent de l’éclairage public d’une ville de 5000 habitants. Ces cellules photovoltaïques ont été fabriquées par la Scop SNA.

Un projet pour l’étranger

« C’est un prototype qui commence à intéresser au niveau international » a declaré la ministre lors d’un entretien avec l’AFP.

Lors de la COP22 à Marrakech l’Afrique (dont le Maroc) et la Chine ont marqué un intérêt pour ce projet.

L’Allemagne projette elle aussi une route test de 150m prés de Cologne.

Un déploiement national

Confiante dans cette technologie, Ségolène Royal a annoncé durant une conférence de presse les caractéristiques de son «plan de déploiement national des routes solaires», qui prévoit d’installer plus de 1000 km de voies solaires d’ici cinq ans entre autres dans le grand port de Marseille et en Bretagne.

Un procédé critiqué

Malgré un projet présentant de nombreux avantages comme celui de profiter des grandes surfaces d’infrastructures routières, déjà utilisées par des transports, des vélos ou des piétons pour produire de l’électricité sans mobiliser de foncier supplémentaire, des critiques se font néanmoins entendre.

Le coût : «On a un prototype à environ 17 euros par watt, alors qu’on arrive à 1 euro par watt pour des centrales (photovoltaïques, NDLR) au sol. La question est donc de savoir quel est le potentiel de réduction de ce coût» a expliqué Jean-Louis Bal, président du Syndicat des énergies renouvelables.

La résistance : Beaucoup se demandent si le produit aura une longue durée de vie car il est beaucoup plus sollicité qu’un panneau sur une toiture.

La production : On s’interroge aussi sur la quantité d’énergie que peut produire ces panneaux en conditions réelles.

Mais enfin nous pouvons dire que ce nouveau produit montre l’intérêt que la France et d’autres pays portent de plus en plus pour l’écologie.

Ces routes solaires vont-elles donc s’étendre a l’étranger ?

Nina Bernard

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s