ETRE A SENANQUE

img_5575Située près du village de Gordes dans le Vaucluse, l’Abbaye Notre-Dame de Senanque a été construite il y a près de 900 ans (848 ans en réalité), en juin 1148.

Le monastère est situé entre deux collines, avec au-devant un immense champ de lavande et un petit sentier d’entrée. Se dire que ce bâtiment est légèrement plus vieux qu’un de nos monuments les plus connus de Paris, Notre Dame, et qu’il a une histoire, un passé. Les moines subviennent à leurs besoins notamment grâce à la vente de leurs produits artisanaux.

Cette Abbaye est un Monastère Cistercien, c’est-à-dire que les moines vivent dans la simplicité et sont rattachés à la règle de Saint Benoit, qui définit leur vie monastique (les temps de prière, de travail, de détente, la nourriture, la façon de s’habiller, le silence…) et à laquelle les moines doivent obéir. Cette Abbaye est toujours active et composée d’une quinzaine de moines.

img_5569L’Abbaye, construite au XIIe siècle dans un style roman, est uniquement composée de pierres, ce qui intensifie la fraicheur des pièces. Le monastère est isolé pour favoriser une plus grande immersion dans la prière et la réflexion dans ce lieu calme et pur que la belle campagne provençale offre. D’ailleurs, il est vivement demandé aux visiteurs de respecter le silence de l’Abbaye.

Tout au long de la visite du monastère, on entre dans des pièces diverses telles que le dortoir des moines de l’époque (ce n’est plus là qu’ils dorment, ils sont aujourd’hui dans des chambres individuelles appelées cellules), le cloitre, qui est une cour intérieure avec au centre un jardin qui représente le jardin d’Eden, bordé de quatre couloirs qui donnent sur d’autres salles, nous avons ensuite le chauffoir, qui est la seule pièce chauffée du monastère en dehors de la cuisine, l’église où la communauté monastique se rassemble pour célébrer les temps de prière, et enfin la salle du chapitre où se réunissent quotidiennement les moines pour une lecture de la règle de Saint-Benoit.

img_5610Les moines de l’Abbaye de Senanque ont des journées toutes semblables, qui se partagent entre les offices (les temps de prière), la lecture, le travail manuel (ils font pousser des légumes qui constituent principalement leurs repas, cultivent de la lavande qu’ils vendent…) et les heures de repos (environ 7 heures). Ils sont vêtus d’une tunique blanche.

Ce silence, la beauté du lieu inspire une certaine réflexion, une remise en question sur soi-même. La vie des moines est faite de simplicité et de dénuement ; ces derniers sont en opposition à notre société où accumuler signifie exister. Le choix de vie qu’ils ont fait m’a touchée. C’était un moment de pause, de tranquillité hors du temps, bien rare de nos jours dans une société ou « avoir » s’est substitué à tout simplement « être ».

Léonor Berche

4 commentaires sur “ETRE A SENANQUE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s