Le règne des All Blacks

Article-photo ABLe rugby « Championship » n’est pas pas encore terminé, que déjà tout semble joué, l’impression que les All Blacks évoluent dans une autre dimension. Présentation et petit décryptage d’une équipe qui a transformé un sport en art.

Présentation

L’équipe de rugby de Nouvelle-Zélande plus couramment appelé All Blacks est très célèbre dans le monde du rugby grâce à son célèbre « haka » et à leur tenue de match, toute noire (d’où leur surnom), brodé d’une fougère argentée ou blanche sur le haut du maillot. L’équipe, qui a comme entraîneur Steve Hansen, est composée des joueurs venant des cinq grandes provinces néo-zélandaises évoluant dans le championnat du « Super Rugby »: Otago Highlanders, Wellington Hurricanes, Waikato Chiefs, Auckland Blues et les Canterbury Crusaders.

Les néo-zélandais sont la meilleure équipe de rugby au monde depuis bien des décennies : première du classement des équipes nationales World Rugby depuis 2009, triple vainqueur du trophée William Webb Ellis (coupe du monde de rugby) en 1987 et en 2011 contre la France et en 2015 contre l’Australie, quatorze fois vainqueurs du rugby championship (anciennement tri-nation) en 21 éditions.  Entre le 15 octobre 1903 (date de leur première rencontre officielle) et le 17 septembre 2016 (dernière rencontre officielle des All Blacks à ce jour), ils ont remporté 448 matchs en 558 rencontres soit quasiment 77% de victoires !!!

Aujourd’hui, ils restent sur une incroyable série de 15 victoires de rang : ils ne sont plus qu’à seulement deux petites victoires du record de 17 victoires codétenues par les Boks (1997-1998) et … la Nouvelle-Zélande en 2013-2014.

Coupe du monde 2015

17 octobre 2015 : France 13-62 Nouvelle-Zélande.

Les Blacks humilient littéralement notre chère équipe du XV de France. Deux semaines plus tard, ils seront sacrés champions du monde après avoir écrasé la compétition par leurs talents, hormis une petite victoire de deux points d’écart en demi-finale face à l’Afrique du Sud.

Mais comment résister face à une telle armada ? Dan Carter, Ma’a Nonu, Richie Mc Caw, Kieran Read, Broddie Rettalick … Impossible de citer toutes les stars qui composent cette équipe. Mais parmi ces grands joueurs, six ont pris leur retraite internationale à la fin de la coupe du monde. Ces six étaient des cadres du vestiaire et font parti des plus grands joueurs du monde : Carter et McCaw, notamment, détiennent à eux deux six titres de meilleurs joueurs du monde !

Une nouvelle ère

Après avoir perdu plusieurs de leurs joueurs cadres, certaines personnes pouvaient se demander s’ils continueraient à dominer le monde du rugby durant les prochaines années. Aujourd’hui, nous pouvons affirmer avec certitude que oui : sept matchs-sept victoires depuis la coupe du monde, une moyenne de 43 points par match (!) et sur les quatre nations battues lors de ces matchs, trois font partie du top 5 mondial.

Grâce à ces victoires, ils ont d’ailleurs remporté le rugby championship alors qu’il restait encore 2 matchs à disputer. Mais derrière ces victoires aussi impressionnantes qu’écrasantes se cache un mystère : nous pouvions penser quasiment qu’à chaque match, leur adversaire allait faire tomber les Blacks et créer l’exploit. Mais les adversaires explosaient physiquement à chaque fois vers la 50 ème minute de jeu, notamment sous le coup de la fatigue. Il s’en suivait une vague noire qui déferlait sur eux. Et les All Blacks dans ces 50 premières minutes ? Ils géraient, rendaient coup pour coup avant de dérouler et cela à chaque match.

La question qui fâche

Mais comment battre une équipe qui est supérieure dans quasiment tous les secteurs du jeu et qui ne possède presque aucune faiblesse ?

Actuellement seule l’Angleterre, 2ème nation mondiale, peut peut-être espérer les faire trembler. Grâce à leur coach Eddie Jones qui, lors de son mandat avec l’équipe du Japon notamment, a réussi de grands exploits comme en témoigne sa victoire contre les Sud-Africains lors de la dernière coupe du monde. Cette équipe anglaise possède aussi une nouvelle génération dorée (Itoje, Joseph, Ford…) qui a déjà réalisé de beaux exploits notamment en allant battre les australiens trois fois chez eux, et avec du style ! Mais pour ce choc Angleterre-Nouvelle-Zélande, qui fait saliver tous les grands amateurs de rugby, il faudra attendre un peu car, à ce jour, aucun match amical n’a été défini entre ces deux équipes, si ce n’est le passage des Lions britanniques et irlandais (sélection composée des meilleurs joueurs anglais, écossais, gallois et irlandais), chez les néo-zélandais durant l’été 2017 qui permettra de nous donner un avant-gout à ce choc « rugbystique. »

Charles R

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s