Ma vie de végétarienne…

3376

 Bien que journaliste sur ce blog rendant compte de thèmes d’actualité, certaines choses rythment ma vie et l’une d’entre elles est le fait que je sois végétarienne. Cet article va vous paraître peut être ennuyeux car je vais parler d’une journée ordinaire dans la peau d’une personne rétive aux aliments d’origine animale.

Ma journée commence habituellement à 6h30 du matin où je me lève, fait ma toilette, déjeune, etc….. Elle prend une tournure un peu plus mouvementée lors du repas du midi au lycée où l’on passe devant le personnel de cantine pour choisir son plat. Là j’ai le droit à toutes les réactions de surprise car je dis que je suis végétarienne (je précise que je ne suis pas végétalienne, ce qui est autre chose). Ces réactions sont parfois un peu dépassées mais je fais profil bas. Après vient la tentation de voir mes amis savourer leur filet de colin ou leur côtelette d’agneau mais le fait de repenser à la vie dure de ces animaux, me redonne courage et j’arrive à surmonter. Au moment du dîner, j’ai le droit aux rires et questionnements de toute ma famille, ce qui me met souvent mal à l’aise.

Après le récit d’une journée banale, je souhaiterai approfondir le sujet et vous expliquer les raisons de mon choix. Le nombre de végétariens et végétaliens augmente petit à petit. Le problème des études d’aujourd’hui est que beaucoup de personnes se prennent pour des végétariens mais consomment de temps en temps de la viande ou du poisson. Les seuls chiffres donnés sont un à deux millions de végétariens en France. La méfiance à l’égard des abattoirs aujourd’hui et le rapport entre l’homme et l’animal ont évolué, la population mondiale s’est rendue compte de la souffrance des animaux mais peu de monde y remédie.

Mais pourquoi une telle prise de conscience ?

La raison est simple : les images, les vidéos et témoignages sont assez parlants pour nous convaincre de la violence gratuite faites à ces animaux. Des documentaires choquants et poignants comme Earthlings ou même des simples reportages de l’émission Envoyé Spécial ont suffi à nous faire ouvrir les yeux. Le fait que des vaches laitières soient enfermées dans des cages et meurent à 4 ans est choquant. Les publicitaires soignent les images pour pousser les consommateurs à manger de la viande. Les veaux sont, très jeunes, arrachés à leur mère et sont bourrés de produits pharmaceutiques pour arrêter leur croissance. Les porcs sont maltraités et pratiquent le cannibalisme entre eux. Les canards sont gavés, les poulets et poussins traités à la chaîne comme de vulgaires paquets de lait. Le scandale de la viande de cheval a même coupé l’appétit des consommateurs et ces derniers s’en méfient.

Les autres raisons sont multiples et poussent des anciens omnivores à couper tout lien avec la viande et le poisson, en fait, à ne plus laisser de cadavres dans leurs assiettes.

L’Association Américaine de Diététique a prouvé les bienfaits du végétalisme et son impact positif sur la santé. Elle dit que des maladies peuvent être traitées comme le cancer, les maladies liées au cœur, l’obésité, les cardiopathies ischémiques, l’hypercholestérolémie, l’hypertension. C’est pour cela que pour un sportif (et cela a marché pour moi), le cœur est en meilleur santé et il aura de meilleurs capacités physiques pour la course à pied par exemple. Une étude scientifique récente démontre que les viandes rouges sont cancérigènes. Pour les femmes, une réduction de cellulite a été remarquée et une perte de poids pour les hommes aussi.

Les autres raisons invoquées seraient de participer à la réduction de la faim dans le monde, la violence simple faite aux animaux (certains s’indignent du fait que l’homme se croit supérieur aux autres êtres vivants) et selon un rapport de 2006 publié par l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’élevage serait responsable de 18% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Il existe maintenant des restaurants spécialisés, des magasins et même des fêtes pour les végétariens pour vous redonner courage. Si vous êtes un addict de la viande, vous trouverez votre bonheur autre part.

Le chemin reste encore long vers une prise de conscience globale du mauvais sort infligé aux animaux .

Amira Oudi

 

Un commentaire sur “Ma vie de végétarienne…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s