Rubrique Sport

Un match devenu plus médiatique que sportif.

psgom

Le match Olympique de Marseille contre le Paris Saint-Germain tente de rester l’événement majeur de la ligue 1. Mais ce que les téléspectateurs ont surement oublié, c’est que la rencontre a été sur-médiatisée artificiellement par Bernard Tapis et les dirigeants de Canal Plus dans les années 1990. Les deux clubs raflent tous les titres possibles en France à cette époque.

Depuis l’arrivée des Qataris dans le club parisien, la donne a changé. Le P.S.G. en recrutant de grandes stars du football à l’image de Zlatan Ibramovic a fait changer le club de dimension. Le classico s’est donc transformé en une simple démonstration du club parisien.

Le match est donc devenu plus médiatique que sportif. Les médias continuent cependant de faire de l’O.M./P.S.G.  la rencontre  la plus importante du championnat français.

Sofiane Djaoui, Aboulaye Bamba et Thomas Labrador

Rubrique Musique

La Kpop envahit une nouvelle fois la France !

 

INFINITE-Poster-concert-INFINITE-Effect-à-Paris-octobre-2015

Mais la Kpop qu’est-ce que c’est ?

Plus précisément Korean Pop, c’est une vague de musique coréenne qui s’est emparée de l’Asie et maintenant veut faire vibrer le monde entier avec ses sons.

Au-delà du Gangnam Style de Psy, la Hallyu (vague culturelle coréenne) un des « piliers économiques » de la Corée du Sud, son influence et sa popularité dans l’Asie et maintenant dans le monde font que le pays du matin calme mise beaucoup dessus pour son développement et sa richesse.

Et c’est à l’occasion de sa tournée que le groupe coréen Infinite a décidé de s’arrêter au Casino de Paris le 7 octobre 2015. Une bonne nouvelle pour les fans de ce groupe.

Mais ce n’est pas le seul groupe à s’être arrêté dans notre capitale, en effet d’autres groupes sont déjà passés par là comme les Super Junior ou le Music Bank (ensemble d’artiste).

Et vous que pensez-vous de ces artistes ? Pensez-vous qu’ils arriveront à nous conquérir ?

Amira Oudi

 

Rubrique Cinéma

nwa film

N.W.A : la révolte par la musique

 

NWA_casting

 

1- L’histoire du groupe

NWA, acronyme de “Niggaz Wit Atittudes”, est un groupe de rap américain créé dans les années 1985/86, composé de 5 rappeurs (,Dr. Dre, Eazy-E, Ice Cube, DJ Yella ou encore MC Ren), certains d’entre eux sont encore célèbres de nos jours. Né d’une banlieue de Los Angeles, le groupe popularise ce genre de musique, accompagné de textes vulgaires, qui, dans les années 1998 jusqu’en 2002 vont non seulement contribuer à leur grande popularité, mais aussi entrainer la censure : leurs chansons sont  interdites sur certaines radios, et des concerts sont annulés dans des cas extrêmes. Les origines de la plupart des rappeurs de NWA sont également la cause de ces censures, une certaine forme de racisme sévit aux Etats-Unis à cette époque. Malgré tout, NWA réussit à vendre plus de 10 millions d’exemplaires de leur album rien qu’aux Etats-Unis. Ces rappeurs sont les pionniers du rap et ont ouvert la voie a plusieurs grand rappeurs tel que 50 Cents ou encore Puff Daddy.

Le groupe se sépare finalement, après le départ de Dr. Dre, suite à quelques différents avec Eazy-E.

NWA_3_embed

2- Les raisons du film

Ce film  a été tourné pour rendre compte des censures dont le groupe a été l’objet durant les années 80 et les discriminations raciales dont il a été la victime.

On suit dans ce film principalement  EAZY-E,  mort le 26 mars 1995 atteint du sida.

En 1987, cinq jeunes hommes exprimaient leurs frustrations et leurs colères pour dénoncer les conditions de vie de l’endroit le plus dangereux de l’Amérique avec l’arme la plus puissante qu’ils possédaient : leur musique.

En 1988 le groupe NWA a sorti un titre s’intitulant « Fuck tha Police ». C’est une chanson de protestation contre le profilage racial. En effet alors que la ségrégation avait pris fin aux Etats Unis, les noirs continuaient à être traités différemment. Les autorités, en particulier la police exerçait une discrimination à leur endroit à cause de la couleur de leur peau. Les paroles de cette chanson expriment l’approbation de la violence contre la police.

3- Le message du film

Le synopsis est très accrocheur, et donne envie de suivre cette histoire de bout en bout : nul besoin d’être fan du groupe pour s’intéresser à ce film.

Le message qu’on doit comprendre est que la vie quotidienne des jeunes dans ces banlieues dangereuses est très difficile, et la manière de s’en sortir est de se battre pour dénoncer les injustices jusqu’au bout et réussir en l’occurrence par la musique et le rap.

4- Les critiques du film

« Straight outta compton » ou autrement dit, le film tant attendu du mois par les spectateurs. A eu droit à une très bonne critique des journalistes dans leur grande majorité  loin d’être déçus et même surpris par la mise en scène.

D’après «  l’Obs », le film est d’une durée excessive mais ceci est compensé par le jeu vif des acteurs et l’histoire évoquée à cette époque.

« L’Express » et « Libération » quant à lui, reproche une sagesse trop importante, difficile à croire pour un film de rap et de gang, ainsi que de grands silences sur les erreurs commises par le groupe. Mis à part cela le film reste bien développé mais peut-être un peu trop cliché sur le genre « gangster »

La revue « Première », elle, semble très encourageante concernant ce film, elle le définit comme « dynamique et brute ». La réalisation  permet de s’attacher aux trois personnages principaux malgré leurs nombreux délits. Première a réussi à trouver une certaine forme d’humour cachée par les émotions que l’on ressent.

Ce film a connu un réel triomphe dans les salles de cinémas américaines.

Fabio Frascogna