Fiche méthode: le dessin de presse.

Mercredi dernier, nous avons pu voir une présentation sur le dessin de presse faite dans le cadre d’une exposition sur Plantu par l’ARC en 2014.

Cette présentation souligne l’ancienneté de cette pratique pour dénoncer la politique des gouvernants. En effet, ce procédé existe depuis le Moyen-Age et a obtenu ses lettres de noblesse au XIX° siècle avec les caricatures de Daumier.

La caricature est avant tout un langage politique. Par exemple, l’affaire Dreyfus constitue un autre temps fort de l’histoire de la caricature : la presse satirique s’engage dans la bataille avec du côté antidreyfusard, L’Intransigeant de Rochefort, La Libre parole de Drumont et le Rire auquel s’oppose Le Grelot.

Le Canard Enchainé, hebdomadaire satirique, a illustré ses propos de nombreux
dessins de presse et caricatures; le journal est fondé à Paris par Maurice et Jeanne Maréchal, et Henri-Paul Deyvaux-Gassier. Il est publié pour la 1ère fois le 10 septembre 1915 en riposte à la censure de la presse, à la propagande officielle et au bourrage de crâne imposés par la guerre. Il fustige par ses pamphlets et ses caricatures les milieux politiques et financiers aussi bien que littéraires et artistiques. Il refuse toute publicité, par souci d’indépendance.

Au XX° siècle, les nombreux événements permettent aux dessinateurs de laisser libre court à leur imagination. La politique du général De Gaulle, Mai 68 et les religions sont autant de prétextes pour dessiner et dénoncer.

La classe média

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s